Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2005 3 27 /07 /juillet /2005 00:00
Les responsables de la Nasa se sont déclarés très satisfaits du déroulement de la mission Discovery, 24 heures après le lancement de la navette, et ne se disaient pas inquiets de la perte d'un morceau de tuile thermique pendant le lancement.
Tout se déroule parfaitement bien et je suis très satisfait, a déclaré Paul Hill, le directeur du vol lors d'une conférence de presse au centre spatial de Houston. Il a indiqué qu'il n'était pas très inquiet sur d'éventuels dommages résultant de la perte d'un morceau de tuile de 3,8 centimètres, située sur le nez de la navette près des volets du train d'atterrissage.

Je pense que nous n'aurons pas de problème avec cela », a-t-il dit, soulignant aussi que les ingénieurs « n'avaient pas encore décidé s'ils avaient besoin de données supplémentaires » pour faire une évaluation définitive. Mais a encore noté Paul Hill, cela ne veut pas forcément dire que nous n'aurons pas besoin de faire des réparations.

Il a aussi souligné que l'examen des photos et films de l'inspection du bouclier thermique de la navette effectué ce matin par l'équipage ne montraient pas de dommage. Les images paraissent bien et je n'ai personnellement rien vu, a dit Paul Hill tout en soulignant que les spécialistes de l'agence spatiale américaine doivent encore finir d'analyser de nombreuses données transmises depuis le lancement mardi et dont les résultats ne sont pas attendus avant jeudi.

Vérifier d'éventuels dommages

Moins de douze heures après le début de sa mission, Discovery a déployé son bras de 15 mètres pour fixer une caméra spéciale et vérifier d'éventuels dommages sur ses ailes et son nez. Pendant l'ascension de la navette, deux débris se sont détachés.

Cette manoeuvre a débuté peu après 06 heures GMT, quelque 45 minutes en avance sur le programme et trois heures après que les sept astronautes eurent été réveillés par la Nasa pour effectuer leur programme chargé de la journée.

Discovery a été lancée mardi après midi à 14h39 GMT depuis le centre Kennedy, première mission spatiale américaine depuis la désintégration de Columbia et la mort de ses astronautes le 1er février 2003. Selon le directeur des opérations en vol de la Nasa John Shannon, il pourrait s'agir d'un morceau de tuile d'une taille de 3,8 centimètres environ, pouvant venir du train d'atterrissage droit situé sur le nez de la navette. L'origine de l'autre pièce restait inconnue, mais elle paraît être tombée sans heurter la navette.

Le dommage, si c'en est un, va être examiné par l' "orbiteur", un capteur laser et une caméra spéciale au bout du bras de 15 mètres de fabrication canadienne déployé par un robot au bout des ailes de la navette et de son nez. Cette opération devait se faire en trois étapes, de chacune une heure et demie, les données et images étant collectées par des caméras et retransmises aux ingénieurs de la Nasa au sol.

Des examens supplémentaires de la paroi thermique et de la structure extérieure vont être effectués par le système de capteurs une fois que la navette sera arrimée à la Station spatiale internationale jeudi. Pour Columbia, un morceau d'isolant s'était détaché du réservoir externe pendant le décollage, entrainant la tragédie, et depuis la Nasa a pris d'abondantes précautions pour assurer la sécurité de la navette.

(D'apres A.F.P.)

Partager cet article
Repost0

commentaires