Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2005 4 28 /07 /juillet /2005 00:00
La navette Discovery s'est amarrée avec succès à la Station spatiale internationale après avoir effectué une volte-face pour permettre à l'équipage de photographier le ventre de l'engin afin de détecter d'éventuels dégâts occasionnés lors du décollage.

Discovery s'est arrimée à l'ISS comme prévu à 11H18 GMT (13h18 en Belgique), au terme d'une course poursuite en orbite de près de 48 heures. Les sept membres d'équipage de Discovery sont montés à bord peu avant 13H00 GMT et ont été accueillis par l'astronaute américain John Phillips et son homologue russe Sergei Krikalev. Tous se sont serrés la main chaleureusement et ont entamé une discussion, filmés en direct par les caméras de la Nasa.

Il s'agit du premier rendez-vous entre l'ISS et une navette spatiale américaine, depuis la visite d'Endeavour en novembre 2002. Cet arrimage sera aussi probablement le dernier avant plusieurs mois.

La Nasa a annoncé mercredi la suspension des vols de navette, après avoir découvert, en examinant les photos prises lors de l'ascension en orbite de Discovery mardi, qu'un grand morceau de mousse isolante s'était détaché du réservoir externe deux minutes après le lancement. Ce morceau n'aurait toutefois pas heurté l'orbiteur. Jugeant cet incident potentiellement catastrophique - c'est un bout d'isolant de même taille qui avait percé la protection thermique de Columbia et provoqué sa perte le 1er février 2003 lors de son retour sur la Terre -, Bill Parsons, le directeur du programme des navettes, a décidé de clouer au sol les trois orbiteurs de la flotte jusqu'à ce que ce problème soit éliminé. Il a averti que ce serait un long travail, se refusant à prévoir une date pour de nouveaux vols dans l'espace.

Les dernières manoeuvres de navigation pour la rencontre entre Discovery et l'ISS se sont déroulées à 400 km au-dessus du Pacifique, à l'ouest du Chili. L'arrimage entre la navette et l'ISS, qui pèse chacune cent tonnes, s'est effectué selon une chorégraphie orbitale très précise pour maintenir un alignement parfait entre les deux vaisseaux et assurer leur verrouillage.

Dans les trente dernières minutes avant l'arrimage, la commandante de Discovery, Eileen Collins, a maintenu une vitesse d'approche de trois centimètres par seconde. Avant cette approche finale, et alors que Discovery se trouvait 200 mètres au-dessous de l'ISS, elle avait fait faire manuellement une pirouette de 360 degrés à la navette afin que son ventre puisse être pris en photos par les astronautes présents dans la Station spatiale. John Phillips et Sergei Krikalev ont pris des clichés pendant près de deux minutes, qui permettront de dire si le bouclier thermique a subi des dégâts durant l'ascension en orbite.

Mercredi, les astronautes de Discovery avaient déjà fait, pendant plus de six heures, un examen visuel très détaillé du bouclier thermique. Ils ont utilisé un scanner au laser fixé au bout d'une tige attachée au bras robotisé articulé de Discovery. Selon les responsable de la Nasa, l'examen de centaines de photos et de dizaines de mètres de films n'a pas encore montré de dommages notables. Une inspection des tuiles thermiques de la navette doit aussi être effectuée à l'aide du bras articulé de l'ISS.

Les sept astronautes de Discovery doivent séjourner huit jours à bord de la Station où ils sont venus livrer plus de 12 tonnes de vivres, équipement et pièces de rechange, contenues dans le module pressurisé Raffaello. Trois sorties dans l'espace sont également prévues, dont la première samedi, par l'astronaute japonais Soichi Noguchi et son collègue américain Stephen Robinson. Ils doivent notamment tester de nouvelle techniques de réparation des tuiles thermiques en orbite et remplacer un des quatre gyroscopes de l'ISS.

(D'après A.F.P.)

Partager cet article
Repost0

commentaires