Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2005 7 31 /07 /juillet /2005 00:00
Discovery restera arrimée plus longtemps que prévu à la station spatiale, histoire d'en faire un maximum dans l'incertitude de la date du prochain vol de la navette américaine.
Discovery restera arrimée à la Station spatiale internationale (ISS) un jour de plus que prévu pour permettre à l'équipage de faire davantage de travail dans la station alors que la date du prochain vol de navette reste très incertaine.

Nous avons les capacités de prolonger la mission d'un jour, a affirmé Wayne Hale, le directeur adjoint du programme des navettes lors d'une conférence de presse au Centre spatial Johnson à Houston. Discovery doit normalement se poser au centre spatial Kennedy, près de cap Canaveral, en Floride, lundi 8 août à 4h47 du matin (10h47 heure de Bruxelles). Ce jour supplémentaire avait été requis par la direction de l'ISS après la suspension des lancements de navettes mercredi par la Nasa. Cette décision avait été prise après la chute d'un gros morceau d'isolant du réservoir externe peu après le décollage de Discovery.

Ce délai de 24 heures permettra à l'équipage de transférer dans l'ISS la totalité des vivres à bord de la navette ainsi que l'eau potable de ses piles à hydrogène en plus des 13,5 tonnes de vivres et d'équipements livrés par Discovery dans Rafaello, son module pressurisé de fret. Les sept membres de l'équipage de Discovery et les deux occupants de l'ISS avaient commencé vendredi le transfert dans la station du ravitaillement et des équipements. Une fois que Raffaleo sera vidé, ils pourront alors le remplir de 11 tonnes de vieux matériel et de détritus accumulés depuis trois ans pour les ramener sur la Terre dégageant ainsi de l'espace vital précieux à bord de l'ISS. Les navettes ne revoleront pas tant que la Nasa n'aura pas réglé le problème de la mousse isolante du réservoir externe dont un morceau de 750 grammes avait percé la protection thermique de l'aide gauche de Columbia et provoqué sa perte le 1er février 2003 lors de sa rentrée dans l'atmosphère. Ce problème s'est reproduit malgré toutes les modifications faites pendant deux ans et demi et plus d'un milliard de dollars de dépenses. L'administrateur de la Nasa, Michael Griffin, s'était déclaré confiant vendredi que l'agence spatiale réglera ce problème dans des délais assez brefs, ne renonçant pas complètement à lancer une navette avant la fin de 2005. M. Hale a aussi dit que les analyses des données, photos et vidéos par les experts de la Nasa indiquaient désormais que les 90% du bouclier thermique de la navette examinés, à savoir la totalité des tuiles sous le ventre de l'orbiteur, n'avaient pas subi de dégât notable lors du lancement mardi. Mais ils doivent encore finir d'examiner deux points sur des panneaux en carbone qui, a-t-il dit, ne paraissent pas poser de problème et la Nasa devrait officiellement donner lundi son vert à un retour de la navette sur terre lundi 8.

Wayne Hale s'est aussi félicité de la marche dans l'espace parfaitement réussie samedi matin de l'astronaute japonais Soichi Noguchi et de son collègue américain Stephen Robinson. Ils ont surtout testé deux techniques expérimentales de réparation du bouclier thermique des navettes dans le vide de l'espace. Les deux astronautes ont appliqué des enduits sur plusieurs échantillons endommagés de tuiles en silice et de panneaux de carbone renforcé, similaires à ceux formant le bouclier thermique de la navette qui doit résister à des températures de plus de 1.500 degrés résultant du frottement à grande vitesse dans l'atmosphère lors du vol de retour. Ces échantillons seront testés sur terre dans les même conditions de rentrée dans l'atmosphère et si elles sont concluantes, ces techniques pourraient sauver des navettes dans l'avenir. Soichi Noguchi et Stephen Robinson effectueront deux autres sorties dans l'espace lundi et mercredi pour une durée également de 6h30 chacune. Ils doivent remplacer l'un des quatre gyroscopes de l'ISS en panne depuis 2002.

(D'après AFP)

Partager cet article
Repost0

commentaires