Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2005 1 01 /08 /août /2005 00:00
Les MM. Bricolo de la navette Discovery flottent autour de l'ISS, avec pour mission de remplacer l'un des quatre gyroscopes de la station spatiale, en panne depuis 2002.
Parmi les sept astronautes de Discovery, il y a deux marcheurs de l'espace: le Japonais Soichi Noguchi et l'Américain Stephen Robinson, qui ont entamé leur deuxième sortie dans l'espace en 48 heures. Ils ont ouvert l'écoutille du sas de Discovery après sa totale dépressurisation à 10h42 (heure de Bruxelles), vingt-huit minutes plus tard que prévu, selon le centre de contrôle de Houston, au Texas, et des images montrées par la télévision de la Nasa.

Après la mise en route des batteries de leur combinaison spatiale, qui assurera pendant six heures et demie d'activités prévues dans l'espace leur autonomie de survie, ils se sont lentement hissés en dehors du sas, effectuant tout d'abord des tests ultimes d'étanchéité. Une fois en dehors de Discovery, ils ont refermé la porte du sas qui a été repressurisé.

Cette excursion spatiale, appelée en jargon du métier activités extra-véhiculaires ou VEA, qui se déroule à quelque 350 km au-dessus de la Terre, a pour seul objectif de remplacer un des quatre gyroscopes de la station spatiale internationale (ISS) en panne depuis 2002. Pour extraire le gyroscope défectueux et installer la nouvelle pièce de la taille d'une machine à laver, pesant quelque 300 kilss au sol, les deux astronautes sont aidés par le bras robotisé de l'ISS, dit Canadarm 2, opéré de l'intérieur par James Kelly, le co-pilote de Discovery, et l'astronaute Wendy Lawrence. Les gyroscopes permettent d'assurer la stabilité et l'orientation de l'ISS.

Comme un réparateur téléphonique accroché en haut d'un poteau, Soichi Noguchi était attaché par les pieds au bout du bras robotisé. Stephen Robinson était arrimé à la station par un câble. Les moindres gestes des deux astronautes sont visuellement suivis par les contrôleurs du centre de Houston grâce à la caméra qu'ils portent sur leur tête ainsi que les lampes qu'ils tiennent, tels des mineurs de l'espace, pour pouvoir travailler quand ils entrent dans la nuit sidérale (ils effectuent une révolution terrestre toutes les deux heures).

Toutes ces opérations se déroulent sans problème et conformément au temps prévu pendant les deux premières heures de cette sortie dans l'Espace, les astronautes faisant preuve d'une grande dextérité et paraissant très détendus, riant parfois ou donnant leurs impressions. La vue d'ici n'a pas de prix, a lancé Soichi Noguchi, alors qu'ils survolaient l'Europe. Pour leur première sortie samedi, Soichi Noguchi et Stephen Robinson avaient surtout testé des nouvelles techniques de réparation en orbite du bouclier thermique de la navette. Ils doivent effectuer une troisième sortie mercredi.

(D'après AFP)

Partager cet article
Repost0

commentaires