Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2005 6 26 /03 /mars /2005 00:00

Vinéa, le 26 mars 2005 (Temps Terrestre)

La F.P.U. (Fédération des Planètes Unies) annonce l'entré prochaine d'une sonde automatique Borg dans le système Solaire Terrien.

Comme à l'habitude, la présence de celle-ci va perturber les réseaux horaires de plusieurs pays

Il à été calculé que la zone de l'E.U. en subira les perturbations dès cette nuit (dimanche à 2 heures [C.E.T./H.E.C. (2-3)) et le continent Nord Américain dès ce 1er avril, le décalage sera d'une heure supplémentaire (1) par rapport au "Temps Universel"(2) ou U.T.(2) Terrien. Cette perturbation à présent annuelle à reçu le mon d' "Heure d'été" ou "daylight time"

Depuis 1996, le passage de cette sonde Borg a lieu dans la nuit de samedi à dimanche du dernier week-end de mars.

Son second passage annuel aura lieu au cours de la nuit du samedi au dimanche du dernier week-end d'octobre (le 30), nous subirons une fois de plus sa perturbation de soixante minutes ..mais dans l'autre sens.

Les scientifiques restent perplexes sur les phénomènes, les moyens mis en oeuvre et la/les raison(s) de ce déréglage local de l'espace-temps au passage de la sonde Borg.


1) Rappelons que depuis le passage de la sonde Borg en 1946, une heure fut ajoutée (et jamais récupérée). Dans les arrêtés Royaux pour la Belgique publié dans "le moniteur" belge (droit Français [...pour La France] publié au "Journal officiel de la République française") on parle d'une "avancée" de l'heure légale (U.T.(2)) de 60 minutes. Depuis 1977, la sonde perturbe notre temps d'une heure supplémentaire en été. Quand il est 13 heures U.T.(2), il est en fait 14 heures (C.E.T./H.E.C.(2-3)) en hiver et 15 heures (C.E.T./H.E.C.(2-3)) en été.

2) La Terre est divisée en 24 zones d'heures. D'après cette division, une bonne partie de l'U.E (France, Belgique, Espagne,...) se situe dans la zone de Greenwich, appelée aussi C.E.T. ou H.E.C. (3). Notre temps est donc le temps de Greenwich, le temps universel (U.T.). L'ancienne dénomination G.M.T. (Greenwich Mean Time) est encore parfois utilisée. Ce n'est pas tout à fait correct puisque jusqu'en 1925, selon le temps G.M.T., le jour commençait à ...midi.

3) C.E.T. pour "Central Europeen Time" en anglais ou H.E.C. pour "Heure d'Europe Centrale" en français : Nom(s) du 1/24ème la zone de division des heures Terrestre.

Partager cet article
Repost0
25 mars 2005 5 25 /03 /mars /2005 00:00
Le pas de tir 39B du Centre spatialKennedy en Floride verra bientôt la Navette s'élancer pour de nouvellesmissions passionnantes dans l'espace. Le calendrier actuel de la NASAprévoit la reprise des vols entre le 15 mai et le 3 juin 2005 (la dateprécise sera fixée dès que la Revue d'aptitude au vol aura été achevéefin avril).

Le succès de cette mission doit garantir l'avenir dela Station spatiale internationale (ISS) car la Navette est le seulvéhicule spatial capable de transporter les nouveaux modulesaméricains, européens et japonais nécessaires à la poursuite de saconstruction. L'ESA a besoin de la Navette pour acheminer vers l'ISSson laboratoire Columbus, qui permettra aux équipages internationaux deconduire toute une gamme d'expériences en sciences des matériaux, enmédecine, en biologie et dans le domaine des technologies.

Grâceaux missions européennes Soyouz financées au niveau national, qui ontpermis à des astronautes de l'ESA de se rendre à bord de l'ISS,l'Europe est devenue le plus gros utilisateur scientifique de laStation spatiale, tandis que l'ESA a développé des installationsd'expériences polyvalentes très sophistiquées pour le laboratoireColumbus afin de donner plus d'ampleur au programme d'utilisation del'ISS.


Depuis l'accident de la Navette Columbia le 1erfévrier 2003, la NASA a travaillé sans relâche à l'amélioration de lasécurité de sa flotte de Navettes afin qu'elles soient prêtes àreprendre leurs missions dans l'espace. Ces améliorations comprennent :

· un réservoir extérieur modifié afin de réduire le risque d'impact d'un morceau de mousse sur l'orbiteur au décollage ;
·l'installation de nouveaux capteurs sur le bord d'attaque des ailespour détecter les impacts de débris à l'aide d'accéléromètres avectransmission de données en temps réel ;
· des caméras plus perfectionnées et plus nombreuses sur la Navette et au sol afin de détecter les débris ;
· une rallonge du bras télémanipulateur canadien qui permettra aux astronautes de vérifier si la Navette n'a pas été endommagée.

L'équipagede Discovery rejoindra l'ISS afin de tester et d'évaluer les nouvellestechnologies et procédures de vérification et de réparation en orbitede la Navette. Ses sept membres sont le commandant Eileen Collins(c'est seulement la deuxième fois qu'une mission de la Navette estcommandée par une femme), le pilote James Kelly et les spécialistesmission Soichi Noguchi (Japon), Steve Robinson, Andy Thomas, WendyLawrence et Charles Camarda.

Steve Robinson et Soichi Noguchiferont trois sorties dans l'espace. Le vol STS-114 sera également letroisième voyage vers l'ISS pour le module logistique polyvalent MPLM,réalisé par l'Europe et maintenant dénommé "Raffaello". Il s'agit d'unesorte de "camion spatial" chargé d'amener à la Station des produitsconsommables et du ravitaillement, notamment de la nourriture, del'eau, de l'air et, ce qui intéressera particulièrement les médias, desbatteries et un jeu d'équipements photo et TV avec de nouveauxobjectifs pour les caméras et des bandes vidéo.

Après douze jours passés dans l'espace, Discovery doit faire sa rentrée dans l'atmosphère et atterrir au Centre spatial Kennedy.


Cevol ouvrira aux astronautes de l'ESA de nouvelles perspectives demissions à bord de l'ISS. Avec le retour en vol de la Navette,l'équipage permanent de l'ISS comprendra à nouveau trois astronautes,ce qui permettra de reprendre l'intégralité du programme d'expériences.En 2006, le véhicule de transfert automatique ATV de l'ESA effectuerason vol inaugural sur un lanceur Ariane 5. Il sera chargé d'amener deséquipements, des ergols, de la nourriture, de l'eau et de l'air àl'équipage de l'ISS et exécutera ce type de mission tous les 12 à 18mois.

Accréditation des journalistes

Les représentantsdes médias souhaitant obtenir une accréditation pour la mission deretour en vol de la Navette (STS-114) au Centre spatial Kennedy (KSC)peuvent formuler leur demande en ligne grâce au nouveau site Web conçuà cet effet :

https://media.ksc.nasa.gov

Lesressortissants d'autres pays que les Etats-Unis doivent déposer leurdemande au moins deux semaines à l'avance. Les premiers arrivés sontles premiers servis.

La date limite à respecter impérativementpour les demandes d'accréditation est le 22 avril 2005 concernant levol STS-114, dont la fenêtre de lancement va du 15 mai au 3 juin. Lesdemandes déposées après cette date ne seront pas prises en compte.

Aprèsapprobation de l'accréditation, les médias recevront confirmation parcourrier électronique. Les badges pourront être retirés à partir du 19avril. Les accréditations seront valables depuis l'essai dedémonstration du décompte final jusqu'à l'atterrissage du vol STS-114.Le nombre de participants sera limité le jour du lancement.

Lesmédias ayant des besoins logistiques particuliers en matière destudios, de véhicules, de liaisons électriques ou de postes de travaildans la salle de presse sont priés de contacter Kandy Warren (
kandy.t.warren@nasa.gov) d'ici le 15 avril. Les studios d'émission dans le centre de presse seront attribués dans l'ordre des demandes.

Lesjournalistes souhaitant l'établissement d'une ligne temporaire detéléphone, télécopie, ISDN ou Internet doivent s'adresser à lacompagnie de téléphone américaine Bell South au numéro suivant : +1 800213 4988. Ils doivent préalablement disposer d'un siège attribué dansla salle de presse du KSC. L'accès à toutes les zones du KSC nécessited'être accompagné d'un représentant des Relations publiques de la NASA,sauf pour la cafétéria du pas de tir 39. Pour obtenir les dernièresinformations sur la reprise des vols de la Navette, veuillez consulterle site :

http://www.nasa.gov/returntoflight

Couverture par les médias européens

Lesjournalistes peuvent également suivre la mission STS-114 en Europe,depuis le Centre des utilisateurs Erasmus, mis en place pour la Stationspatiale internationale dans les locaux de l'ESTEC à Noordwijk(Pays-Bas). Ce Centre reçoit des données, des images et des séquencesvidéo de l'ISS et est équipé pour capter la chaîne de télévision de laNASA par satellite ou téléconférence. Il dispose également d'une sallede presse offrant des postes de travail informatisés à l'intention desjournalistes, un studio de télévision et un système de transmission TVpar satellite permettant d'interviewer en direct des responsables del'ESA sans avoir à fournir leur propre matériel de production et leurséquipes techniques.

Principaux événements

Début avril 2005
Transfert de Discovery sur le pas de tir 39B au KSC
Fin avril 2005
Essai de démonstration du décompte final (répétition du lancement)
A partir du 15 mai 2005
Lancement au KSC
A partir du 27 mai 2005
Atterrissage au KSC

Pour tout complément d'information, veuillez contacter :

Franco Bonacina
ESA, Département Communication
Paris (France)
Tél. : +33 1 5369 7155
Télécopie : + 33 1 5369 7690

Dieter Isakeit
Centre des utilisateurs Erasmus et Bureau de la Communication
Direction Vols habités, Microgravité et Exploration
Noordwijk (Pays-Bas)
Tél. : +31 71 565 5451
Télécopie : +31 71 565 8008
Adresse électronique :
dieter.isakeit@esa.int


Partager cet article
Repost0
24 mars 2005 4 24 /03 /mars /2005 00:00

La traduction française de ce document sera diffusée demain


Launch pad 39B at Kennedy Space Center in Florida will soon see the Shuttle blasting off again for a new exciting mission in space. According to NASA’s current schedule, this will be between 15 May and 3 June (the precise date will be set once the flight readiness review process has been completed at the end of April).

The success of this mission will secure the future of the International Space Station (ISS), as the Shuttle is the only spacecraft capable of transporting new modules from the USA, Europe and Japan to continue its construction. ESA needs the Shuttle to deliver its Columbus laboratory to the ISS, where it will enable international crews to conduct a variety of experiments in material sciences, medicine, biology and technology.

Through the nationally-funded European Soyuz missions with ESA astronauts to the ISS, today Europe has become the largest scientific user of the Space Station, while ESA has developed sophisticated multi-purpose experimental facilities for the Columbus laboratory to further enhance the ISS utilisation programme.

Since the Columbia accident on 1 February 2003, NASA has made steady progress in addressing key safety issues and preparing the Shuttle fleet for spaceflight. Improvements include:

·a redesigned external tank, which reduces the risk of foam hitting the orbiter during lift-off;
·new sensors at the leading edges of the wings to detect debris impact using accelerometers and real-time transmission of data;
·more and improved cameras on the Shuttle and on the ground to detect debris;
·an extension boom to the Shuttle's Canadian robotic arm that will allow astronauts to inspect the spacecraft for any damage.

The seven-strong Discovery crew will fly to the ISS to test and evaluate the new technologies and procedures for Shuttle inspection and in-orbit repair. The crew are: Commander Eileen Collins - this is only the second ever Shuttle mission headed by a woman - Pilot James Kelly, Mission Specialists Soichi Noguchi from Japan, Steve Robinson, Andy Thomas, Wendy Lawrence and Charles Camarda.

Steve Robinson and Soichi Noguchi will make three spacewalks outside the Shuttle. STS-114 will be the third trip to the ISS for the European-built multi-purpose logistics module (MPLM), now named "Raffaello". It’s essentially a "removal van" that transports supplies to the Station. Raffaello will deliver consumables and supplies, notably food, water and air, and of particular interest to the media, batteries and a photo and TV resupply kit with new camera lenses and videotapes.

Twelve days after lift-off, Discovery is scheduled to re-enter the atmosphere and land at the Kennedy Space Center.

Successful completion of this flight will open the door to further missions by ESA astronauts to the ISS. With the Shuttle's return to flight, the size of the permanent expedition crews on the ISS can be brought back to three, leading to resumption of the full experimental programme. In 2006 ESA’s unmanned Automatic Transfer Vehicle (ATV) will make its maiden flight, having been put into orbit by an Ariane 5 launcher, carrying equipment, propellant, food, water and air for the crew on board the ISS, after which it will be performing similar missions every 12 to 18 months.

Return to flight media accreditation

Media representatives wishing to obtain Kennedy Space Center (KSC) credentials for NASA's Space Shuttle return to flight mission (STS-114) can submit requests via the new online accreditation website at:

https://media.ksc.nasa.gov

Non-US citizens must submit requests at least two weeks prior to events. Access is granted on a first-come first-served basis.

The following strict accreditation deadline applies: 22 April 2005 for the STS-114 launch during the 15 May to 3 June launch window. Requests filed after that date will not be considered.

Once accreditation is approved, media will receive confirmation via e-mail. Badges will be available for collection from 19 April. Credentials will be honoured for the terminal countdown demonstration test through to STS-114 landing. News organisations will be limited to minimal numbers for Shuttle launch day activities.

Media with special logistic needs or requests, such as space for production or administration trucks, electrical connections or workstations in the newsroom, should contact Kandy Warren (
kandy.t.warren@nasa.gov) by 15 April. Production space in the press area is provided on a first-come first-served basis.

Media wishing to set up temporary telephone, fax, ISDN or network lines should make arrangements with the US telephone company Bell South at: +1 800 213 4988. Media must have an assigned seat in the KSC newsroom prior to setting up lines. Media are required to have a NASA public affairs escort to access any area at KSC, except the Launch Complex 39 cafeteria. For the latest information on NASA's return to flight, visit:

http://www.nasa.gov/returntoflight

European media coverage

Media can also follow the STS-114 mission from Europe at the Erasmus User Centre for the International Space Station, located at ESA's ESTEC establishment in Noordwijk, the Netherlands. The Erasmus User Centre receives data, images and video from the ISS and has the capability to receive NASA Television via satellite or teleconference lines. The Centre also features a newsroom with computer workstations for the media, a television recording studio and a satellite TV broadcast facility, so that media can conduct and broadcast live interviews with ESA staff without the need to bring in their own production equipment and support staff.

Key mission events

Early April 2005 Discovery roll-out to pad 39B at KSC
Late April 2005 Terminal countdown demonstration test (rehearsal for flight)
from 15 May 2005 Launch from KSC
from 27 May 2005 Landing at KSC



For further media information please contact:

Franco Bonacina
ESA Communication Department
Paris (France)
Tel: +33 1 5369 7155
Fax: +33 1 5369 7690

Dieter Isakeit
Erasmus User Centre and Communication Office
Directorate of Human Spaceflight, Microgravity and Exploration
Noordwijk (the Netherlands)
Tel: +31 71 565 5451
Fax: +31 71 565 8008
e-mail:
dieter.isakeit@esa.int


Partager cet article
Repost0
23 mars 2005 3 23 /03 /mars /2005 00:00

Une soirée de Titan
A la Cité des sciences et de l'industrie,
les premiers résultats des données envoyées par la sonde européenne Huygens
Vendredi 8 avril de 20 h à 23 h.
Accès libre

Le 14 janvier 2005, après un voyage de 7 ans, la sonde Huygens se posait avec succès sur le plus gros satellite de Saturne, Titan, distant de quelques 1.25 milliards de kilomètres de la Terre. Plus de 2000 personnes se pressaient à la Cité des sciences et de l'industrie pour découvrir en direct, avec les scientifiques français, européens et américains, les premières images de Titan.  En effet, au cours de sa descente et de sa survie de quelques heures sur place, la sonde collectait et transmettait sur Terre une précieuse série de mesures et d'images de l'atmosphère et du sol de Titan.

Rivières, deltas, lacs asséchés, rivages, pluies de méthane … Après 3 mois d'analyse des données collectées par Huygens, les responsables du programme reviennent le 8 avril à la Cité faire le point avec le public et les journalistes sur les premiers résultats de ce formidable succès pour la recherche spatiale.

De quoi se compose l'atmosphère de Titan ? Quels éléments organiques sont présents à sa surface? Le méthane serait-il à Titan ce que l'eau fut à la Terre ? Le vent souffle-t-il sur Titan ?

Avec :
Jean-Pierre Lebreton responsable scientifique de la mission Huygens pour l'ESA
Guy Israel Service d'Aéronomie du CNRS, responsable scientifique ACP(Aerosol Collector Pyrolyser)
Michel Cabane Service d'Aéronomie du CNRS, expérience ACP
François Raulin Laboratoire Inter-universitaire des Systèmes Atmosphériques (LISA-CNRS), responsable du groupe Exobiologie
Daniel Gautier Observatoire de Paris-Meudon, LESIA-CNRS, responsable du groupe Atmosphère
Bruno Bezard Observatoire de Paris-Meudon, LESIA-CNRS, co-responsable DISR (Descent Imager Spectral Radiometer)
Athena Coustenis Observatoire de Paris-Meudon, LESIA-CNRS, co-responsable DISR (Descent Imager Spectral Radiometer)
Marcello Fulchignoni Observatoire de Paris-Meudon, LESIA-CNRS, responsable scientifique HASI (Huygens Atmospheric Structure Instrument)
Francis Rocard responsable des programmes d'exploration du système solaire au CNES
Olivier Sanguy rédacteur en chef d’Espace Magazine
Animation :
Gilles Dawidowicz Association Planète Mars

Vendredi 8 avril 2005 – de 20h à 23h
Rendez-vous à l'auditorium de la Cité des sciences et de l'industrie
Métro Porte de la Villette - Paris
Contact : 01 40 05 72 85
Entrée gratuite dans la limite des places disponibles

Une co-production de la Cité des sciences et de l’industrie avec la Société Astronomique de France, l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES).
Avec le soutien de l’Association Planète Mars, l’Observatoire de Triel, le Parc-aux-Etoiles, ESPACE MAGAZINE, et de l’Observatoire de Paris.

Partager cet article
Repost0
22 mars 2005 2 22 /03 /mars /2005 00:00

Les représentants des médias désireux d’en savoir plus sur le programme Aurora de l’Agence spatiale européenne (ESA) et son évolution sont invités à un point de presse à Londres le vendredi 8 avril. Les résultats de l’atelier international tenu à Birmingham les 6 et 7 avril y seront présentés par des scientifiques et des représentants de l’ESA, du Royaume-Uni et de diverses agences spatiales.

Le programme d’exploration spatiale Aurora, actuellement en phase préparatoire, prévoit au titre de sa première étape une exploration robotique de la planète Mars, qui permettra d’en savoir davantage sur l’environnement martien et de mettre au point les technologies voulues.

Le contenu scientifique du programme d’exploration Aurora et de sa première mission a été défini à l’issue d’une vaste enquête menée en 2001 auprès des chercheurs européens, qui a conduit à la sélection d’une mission d’exobiologie, ExoMars, suivie ultérieurement par une mission de retour d’échantillons martiens.

Pour préparer la réunion du Conseil de l’ESA qui se tiendra en décembre 2005 au niveau ministériel, il est essentiel que les scientifiques associés à l’exploration de la planète rouge confirment leurs priorités.
 
C’est à cette fin que l’ESA a invité, en coopération avec le BNSC et le PPARC, des chercheurs et scientifiques européens et canadiens s’intéressant à l’exploration de Mars à un atelier où seront présentées et débattues les options envisageables pour les prochaines missions vers Mars.

Cet atelier doit se tenir les 6 et 7 avril à Birmingham (Royaume-Uni) au Centre Lakeside de l’Université Aston. Seuls les scientifiques et les chercheurs sont conviés à y participer. Les représentants des médias sont invités à un point de presse à Londres le vendredi 8 avril, lors duquel les résultats de l’atelier seront présentés (le formulaire d’inscription est joint ci-après).

Parmi les intervenants au point de presse figureront : Lord Sainsbury, Secrétaire d’Etat à la Science et à l’Innovation du Royaume-Uni (présence à confirmer), Daniel Sacotte, Directeur Vols habités, Microgravité et Exploration à l’ESA, Bruno Gardini, responsable du programme Aurora à l’ESA, des représentants de la Direction Missions scientifiques de la NASA ainsi que Mark Sims, de l’Université de Leicester, qui préside le Comité consultatif du PPARC sur Aurora. Jim Saldlier, Directeur de la planification stratégique du PPARC, animera cette rencontre.

Le point de presse aura lieu à Londres au Centre de Conférence Church House, Dean’s Yard, Westminster de 11h30 à 12h30 (les portes ouvriront à 11h00). Les représentants des médias désireux d’y participer sont invités à remplir le formulaire d’inscription ci-joint et à le renvoyer à Julia Maddock, PPARC - Press Office (Fax : +44 (0)1793 442002, Tél. :  + 44 (0)1793 44 2094, courriel :
Julia.maddock@pparc.ac.uk).


Pour davantage d’informations veuillez contacter :

ESA – Division Relations avec les médias
Tél. : +33(0)1.53.69.7155
Fax : +33(0)1.53.69.7690

Piero Messina
ESA – Programme Aurora
Tél. :+33(0)1.53.69.7410
Fax :+33(0)1.53.69.7601
Portable : 33(0)6.8771.5126
e-mail :
piero.messina@esa.int

FORMULAIRE D'ACCREDITATION
Point de presse sur Aurora
Vendredi 8 Avril 2005 – 11h30 - 12h30
Church House – Conference Centre, Dean’s Yard, Westminster






Nom : ___________________________ Prénom :____________________________

Média : ______________________________________________________________

Adresse : ____________________________________________________________

______________________________________________________________________

Tél. : ____________________________ Fax : ____________________________

Portable : ________________________ Courriel :________________________


(  ) Participera au point de presse

(  ) Ne participera pas au point de presse



Merci de renvoyer ce formulaire par fax à :
Julia Maddock
PPARC Office
Tél. : +44(0)1793.442.094
Fax : +44(0)1793.442.002
Courriel :
julia.maddock@pparc.ac.uk

Partager cet article
Repost0
21 mars 2005 1 21 /03 /mars /2005 00:00

Une étude d’alitement de 60 jours portant sur des sujets féminins, baptisée Women International Space Simulation for Exploration (WISE), vient de débuter à Toulouse. Depuis le samedi 19 mars, toutes les participantes à la première des deux campagnes prévues dans le cadre de cette étude sont allongées sur des lits inclinés à moins 6 degrés, tête vers le bas. Cette position entraîne des changements physiologiques semblables à ceux observés sur les astronautes pendant les vols spatiaux. L’expérience a pour but d’étudier dans quelle mesure l’alimentation et l’exercice physique peuvent pallier les effets néfastes de l’absence prolongée de gravité, que ces conditions d’alitement permettent de simuler.


 
Les premières volontaires sont arrivées à la Clinique spatiale du MEDES (Toulouse) le 22 février pour y subir une série de tests destinés à recueillir les données physiologiques de base qui serviront de référence pendant toute la durée de l’étude. A l’issue de cette phase d’observation préliminaire de 20 jours, les deux premières volontaires ont commencé la phase d’alitement proprement dite. Les deux dernières volontaires, arrivées à la clinique le 27 février, se sont alitées à leur tour le 19 mars.

Plus de 1600 femmes ont répondu à l’appel à candidatures de l’ESA, clôturé en janvier. Comme prévu, douze d’entre elles ont été sélectionnées pour cette première campagne. Les candidates sont originaires de France, de Grande-Bretagne, d’Allemagne, de Finlande, des Pays-Bas, mais aussi de Pologne et de République tchèque, signe de l’intérêt considérable que l’étude WISE suscite également dans les nouveaux Etats membres de l’Union européenne.

Cette étude est organisée dans le cadre d’une collaboration entre l’Agence spatiale européenne (ESA), le Centre national d’études spatiales (CNES), l’Administration nationale de l’aéronautique et de l’espace (NASA) et l’Agence spatiale canadienne (ASC). Elle se déroule au sein du service de recherche clinique du MEDES (Institut français de médecine et de physiologie spatiales) situé à l’hôpital Rangueil, à Toulouse.

L’étude WISE portera sur un total de 24 sujets féminins qui resteront alités pendant une durée de 60 jours. Ces 24 sujets seront répartis en trois groupes de huit. Un premier groupe témoin ne recevra aucun stimulus extérieur au cours des 60 jours d’alitement, un deuxième suivra un programme d’activité physique tout en restant alité, et un troisième recevra des compléments nutritionnels. Pendant les 20 jours précédant la période d’alitement proprement dite, les participantes subiront une série de tests destinés à recueillir les données de référence. Pendant les 20 jours suivant l’alitement, elles subiront des tests identiques dont les résultats seront comparés aux données de référence. L’étude WISE se décompose en deux campagnes portant chacune sur 12 sujets. La deuxième campagne commencera en septembre 2005 et il est encore possible de se porter volontaire.

Les données recueillies dans le cadre de l’étude WISE permettront d’en savoir davantage sur des domaines spécifiques comme la fonction musculaire, les paramètres sanguins, le système cardiovasculaire, la coordination des mouvements, les modifications du système immunitaire, la formation osseuse et le bien-être psychologique. Des experts extérieurs ont passé en revue tous les protocoles scientifiques de l’expérience avant la sélection et le Comité régional d’éthique de Toulouse a approuvé la conception intégrée de l’étude WISE.

L’étude permettra de recueillir des informations utiles à la préparation des vols spatiaux habités de longue durée, dans la perspective des futures missions d’exploration de l’ESA. Elle bénéficiera aussi, par l’apport de connaissances qu’elle générera, à la recherche clinique sur Terre, et notamment à l’amélioration des méthodes de traitement des conséquences d’une immobilisation prolongée. L’observation dès les premiers stades des effets du manque d’activité au niveau moléculaire devrait confirmer l’importance de l’exercice physique régulier pour la prévention de maladies comme le diabète de type 2 ou les problèmes de tension artérielle.

Pour en savoir plus sur l’étude WISE, vous pouvez visiter le site que l’ESA lui a consacré : http://spaceflight.esa.int/wise.

Des précisions sur les critères de sélection des candidates pour la seconde campagne qui commencera en septembre, les conditions de participation et les formalités de candidature sont disponibles sur le site : www.medes.fr/ltbrw. Il est également possible d’obtenir des renseignements par téléphone en composant le +33 825 82 54 84 pour les appels internationaux (0,20 €/min) ou le 0 825 82 54 84 pour les appels émis depuis la France (0,15 €/min).

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter :

Franco Bonacina

ESA – Service Relations avec les médias

Paris (France)

Tél. : +33 1 53 69 71 55

Fax : + 33 1 53 69 76 90

Dieter Isakeit

Centre des Utilisateurs Erasmus et Bureau de Communication

Direction Vols habités, Microgravité et Exploration

Noordwijk (Pays-Bas)

Tél : +31 71 565 5451

Fax : + 31 71 565 8008

e-mail : dieter.isakeit@esa.int

Partager cet article
Repost0
18 mars 2005 5 18 /03 /mars /2005 00:00

Terre, U.E. , 20 heures.

Ca y est, le clonage de T^eye^ME (prononcer comme "Time" en anglais) est enfin terminé.

Dorénavant les mises à jour seront simultanées sur Vger et sur T^eye^ME.

 

Il me reste juste le temps de prendre une douche avant de rejoindre ma navette qui va me conduire jusqu'au "Lewis & Clark" (très bon Vaisseau Intergalactique). Après une bonne nuit de sommeil en caisson antigravité je serais juste à temps pour prendre le déjeuner sur Vinéa.

 

Amis Terriens à demain.

 

Partager cet article
Repost0
17 mars 2005 4 17 /03 /mars /2005 00:00

Bonjour,

 

Un peu de retard pour des raisons indépendantes de ma volonté dans le transfert des articles. (Voir à ce propos : http://teyeme.over-blog.com/article-190676.html )

 

Deux-tiers des articles ont néanmoins été copié dans ce blog.

 

J'espère avoir fini ce vendredi soir.

 

Merci pour votre soutien.

 

V'ger T^eye^ME

Partager cet article
Repost0
16 mars 2005 3 16 /03 /mars /2005 00:00

Bonjour, un peu de retard dans la migration des article de Vger vers ce blog, en cause :

"Overblog est actuellement en maintenance.
Nous vous prions de nous excuser pour la gène occasionnée.
Veuillez réessayer d'ici quelques minutes.

L’accès à l’administration des blogs est très provisoirement fermé.
Nous sommes victimes de tentatives d’intrusions sur notre système par des hackers depuis plusieurs jours, et nous préférons protéger parfaitement le fonctionnement de lecture des blogs plutôt que prendre le risque de voir les serveurs s’écrouler.

Cependant, ne vous inquiétez pas, toutes vos informations sont sauvegardées, et il n’y aura aucune perte ni aucun problème sur vos données suite à cela. Nous faisons évidemment notre maximum pour rétablir la situation au plus vite.

Nous espérons que vous comprendrez notre choix, et sachez que des experts en hébergement et en sécurité informatique travaillent en ce moment d’arrache pied pour régler le problème au plus vite. Nous tenons d’ailleurs à renouveler nos remerciements à l’équipe d’AZURIA ( http://www.azuria.com/ )
qui est d’un très grand secours dans ce genre de situation !

Nous avons relevé les adresses IP et les heures de connexion des personnes qui ont tenté de saboter over-blog. Des poursuites sont bien entendues en cours…

Cordialement, L'Equipe" (SIC)

Amis administrateurs je suis de plein coeur avec vous et gardez mon entier dévouement.

Amicalement vôtre.

**********

Par contre, être le cobaye involontaire d'adolescents en crise de croissance ne me sied pas énormément.

Qui êtes vous ? Des gamins qui ont le premier poil qui pousse sous le menton ?

Il y a bien d'autres moyens constructifs de se faire remarquer, avec à la clef le soutiens possible de certains bloggeurs, mais la, quelque soient vos raisons j'ai maintenant un doute sur la chose.

Pourquoi attaquer un site qui ne fait qu'héberger des particuliers, pourquoi de simple bloggeurs doivent-ils faire les frais.?

Over Blog ayant une politique très ouverte, pourquoi ne pas avoir simplement ouvert un blog pour dénoncer ce qui vous dérangeaient, exprimer votre point de vue,...

Évidemment c'est plus facile d'attaquer les plus faible que de créer un débat et de devoir accepter directement les remarques.

Adieu.

Partager cet article
Repost0
15 mars 2005 2 15 /03 /mars /2005 00:00

Bonjour,

Bienvenue sur le blog "Clône" (ou mirroir, jumeaux,...) de vger at Vinéa (http://vger.over-blog.com/).

Ce blog est encore en construction, sa vocation sera de rendre les articles publiés dans le blog d'origine plus facille d'accès au personnes malvoyantes, et aux "lecteurs" de site (Liens mis en entier [pas de "ICI"], pas de gif animé, textes écrit dans une police plus grande, et sur un fond contrasté et plus "dépouillé" [plus sobre diront certains] dans son graphisme).

Aussi, j'invite toutes les personnes ayant des problèmes de lecture sur ce site à m'en faire part dans les commentaires, car débutant (ignorant quels sont tout les problèmes rencontré] je risque encore de faire des impairs.

 

Merci.

 

[Edit] : Les articles déjà présent sur Vger at Vinéa seront antidaté lors de la copie vers ce blog afin de respecter leurs dates de parutions originelles.

Partager cet article
Repost0