Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2005 2 18 /01 /janvier /2005 00:00

Une semaine après la fantastique descente de Huygens dans l’atmosphère de Titan et son atterrissage réussi sur le sol de la plus grande et la plus mystérieuse des lunes de Saturne, l’Agence spatiale européenne (ESA) réunira des personnalités scientifiques participant à la mission pour présenter les premiers résultats issus de l’analyse des données envoyées par les instruments et débattre de ces nouveautés.

Au terme d’un voyage de près de sept ans et quatre milliards de kilomètres à travers le système solaire, la sonde Huygens a plongé, le 14 janvier à 11h13 heure de Paris, dans l’épaisse brume atmosphérique de Titan, terminant sa course à 13h45 heure de Paris sur le sol congelé de ce corps céleste. Pendant 1 heure et 12 minutes, Cassini a reçu d’excellentes données émises depuis la surface de Titan. La sonde Huygens a continué d’émettre pendant plusieurs heures, alors même que l’orbiteur avait déjà disparu derrière l’horizon et cessé d’enregistrer les données qu’il était chargé de relayer vers la Terre.

En l’espace de 3 heures et 44 minutes, Cassini a pu nous faire parvenir plus de 474 Mbits de données, dont une série d’environ 350 images prises pendant la phase de descente et au sol. On y découvre un paysage apparemment façonné par l’érosion, avec des canaux de drainage, des motifs rappelant un tracé côtier et, à la surface, des objets ressemblant à des galets.

L’analyse des échantillons atmosphériques prélevés entre une altitude de 160 km et le sol révèle la présence d’un mélange uniforme de méthane et d’azote dans la stratosphère. Elle indique également une augmentation constante de la concentration de méthane dans la troposphère, jusqu’à la surface de Titan. Des nuages de méthane ont été décelés à environ 20 km d’altitude, ainsi qu’une brume de méthane ou d’éthane au voisinage de la surface.

A partir du signal émis par la sonde et capté par un réseau mondial de radiotélescopes terrestres, les chercheurs pourront déterminer au kilomètre près sa trajectoire effective et en savoir plus sur les vents qui soufflent sur Titan. L’analyse préliminaire du signal reçu donne à penser que Huygens émettait encore 3 heures après son atterrissage. Des enregistrements ultérieurs sont en cours d’analyse pour établir pendant combien de temps précisément la sonde a continué d’émettre.

Des échantillons d’aérosols ont également été prélevés à des altitudes comprises entre 125 et 20 km et analysés à bord. Pendant la descente, il a été procédé à un enregistrement sonore pour déceler d’éventuels « coups de tonnerre » déclenchés par des orages lointains, cet accompagnement acoustique rendant plus spectaculaire encore la plongée de la sonde.

Dès l’atterrissage de Huygens, qui s’est produit à une vitesse de l’ordre de 4,5 m/s, les instruments ont envoyé une multitude de données sur la texture de surface de Titan – évoquant du sable ou de l’argile humide recouvert d’une fine croûte solide – et sur sa composition – pour l’essentiel un mélange sale de glace d’eau et d’hydrocarbures donnant au sol une teinte plus sombre que celle escomptée. La température mesurée au sol avoisinait les – 180° C.

Les scientifiques ont été en mesure de présenter une première série de résultats étonnants dès le 15 janvier. Après plusieurs jours de traitement et d’analyse de ces résultats, ils pourront offrir un meilleur aperçu de cet étrange univers lointain à l’occasion d’une conférence de presse qui se tiendra vendredi 21 janvier à 11h00 au Siège de l’ESA, à Paris (conférence retransmise dans plusieurs autres établissements de l’Agence – voir formulaire ci-joint).


Cette conférence réunira les intervenants suivants :
David Southwood
Directeur du Programme scientifique de l’ESA

Jean-Pierre Lebreton
Responsable de la mission Huygens à l’ESA

Marcello Fulchignoni (à confirmer)
Chercheur responsable de l’instrument d’étude de la structure atmosphérique (HASI) - Université de Paris/Observatoire de Paris-Meudon (France)

Martin G. Tomasko
Chercheur responsable du radiomètre spectral imageur de descente (DISR) – University of Arizona, Tucson (Etats-Unis)

John C. Zarnecki
Chercheur responsable du module scientifique de surface (SSP) - Open University, Milton Keynes (Royaume-Uni)

Guy Israel
Chercheur responsable du dispositif de collecte et de pyrolyse d’aérosols (ACP) - CNRS, Service d’Aéronomie, Verrières-le-Buisson (France)

Toby Owen
Chercheur pluridisciplinaire du projet Cassini, chargé d’étudier les atmosphères de Titan et Saturne - Institute for Astronomy, Honolulu (Etats-Unis).

Le service de télévision de l’ESA assurera la retransmission en direct par satellite de cette conférence de presse (Eutelsat W1). Pour obtenir des précisions sur cette retransmission, consulter le site
http://television.esa.int

Le service de télévision de la NASA assurera de son côté la retransmission de la conférence sur le territoire américain et, en sa qualité de partenaire de la mission Cassini-Huygens, offrira une couverture continue en direct (informations détaillées sur le site
http://www.nasa.gov/multimedia/nasatv/)

La mission Cassini-Huygens est le fruit d'une coopération entre la NASA, l'Agence spatiale européenne et l'Agence spatiale italienne (ASI). C'est le Jet Propulsion Laboratory (JPL), division du California Institute of Technology de Pasadena, qui a conçu, développé et assemblé l'orbiteur Cassini et qui gère aujourd'hui la mission pour le compte du Bureau des sciences spatiales de la NASA, installé à Washington.

Les représentants des médias souhaitant participer à cette conférence sont invités à remplir le formulaire d’accréditation ci-joint et à le retourner, de préférence par télécopie, à l’ESA/Paris - Division Relations avec les médias (Fax : +33(0)1.53.69.7690).

Pour obtenir davantage d’informations, veuillez contacter :
ESA – Division Relations avec les médias
Tél.: +33(0)1.53.69.7155
Fax: +33(0)1.53.69.7690

Résultats de Huygens


Conférence de presse
Vendredi 21 janvier 2005 – 11h00
ESA – 8/10, rue Mario Nikis – Paris 15ème
(Accueil à partir de 10h30)
retransmission dans d’autres établissements de l’ESA


Prénom : ______________________________

Nom : ________________________________

Média : _______________________________

Adresse : _____________________________

Tél: __________________________________

Fax: __________________________________

Mobile : _______________________________

e-mail: _______________________________



Veuillez cocher la case correspondant à l’établissement à partir duquel vous souhaitez suivre la conférence:

( ) France
ESA/Siège – 8/10, rue Mario Nikis – Paris, France
Contact : Anne-Marie Rémondin : Tél. :+33(0)1.53.69.7155 – Fax - +33(0)1.53.69.7690

( ) Allemagne
ESA/ESOC - Robert Bosch Strasse 5, Darmstadt, Allemagne
Contact : Jocelyne Landeau-Constantin, Tel :+49(0)6151.90.2696 – Fax : +49.(0)6151.90.2961

( ) Italie
ESA/ESRIN, Via Galileo Galilei, Rome, Italie
Contact : Franca Morgia : Tél.: +39.06.9418.0951 – Fax: +39.06.9418.0952

( ) Espagne
ESA/ESAC, Apartado 50727, Madrid, Espagne
Contact : Monica Oerke : Tél.: +34(0)91.813.1100 – Fax: +34(0)91.8131189

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2005 5 14 /01 /janvier /2005 00:00


14 janvier 2005

Au terme d’un voyage de sept ans à travers le système solaire à bord de l’orbiteur Cassini, la sonde Huygens de l’ESA a accompli aujourd’hui avec succès sa descente dans l’atmosphère de Titan, la plus grande lune de Saturne, et s’est posée avec succès à sa surface.


 
Les premières données scientifiques sont arrivées cet après-midi à 17h19 heure de Paris au Centre européen d’opérations spatiales (ESOC) à Darmstadt (Allemagne). Huygens représente la première tentative d’atterrissage d’une sonde sur un objet du système solaire externe. « Les Européens et leurs partenaires américains remportent aujourd’hui un formidable succès dans le cadre de cet ambitieux projet international d’exploration du système saturnien » a déclaré Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l’ESA.

Ce 14 janvier, vingt jours – et 4 millions de kilomètres - après sa séparation de l’orbiteur Cassini, Huygens a atteint les couches supérieures de l’atmosphère de Titan. A 11h13 heure de Paris, alors qu’elle se trouvait à une altitude d’environ 1270 kilomètres, la sonde a entamé sa descente à travers les couches nuageuses qui dissimulent la surface de Titan. En l’espace de trois minutes, il lui a fallu ralentir de 18 000 à 1 400 km/h.

L’ouverture d’une série de parachutes a encore réduit sa vitesse à moins de 300 km/h. A une altitude de l’ordre de 160 kilomètres, ses instruments scientifiques ont été exposés à l’atmosphère de Titan et, à environ 120 kilomètres, le parachute principal a été remplacé par un parachute plus petit jusqu’au contact avec le sol, prévu à 13h34 heure de Paris. Il ressort des données préliminaires que la sonde s’est posée avec succès, probablement sur une surface solide.

La sonde a commencé à envoyer des données à l’orbiteur Cassini quatre minutes après le début de sa phase de descente dans l’atmosphère et a continué à émettre au moins aussi longtemps que Cassini était visible au-dessus de l’horizon. Le premier signe du bon fonctionnement de Huygens est parvenu dès 11h25 heure de Paris ce matin, lorsque le radiotélescope de Green Bank, en Virginie occidentale (Etats-Unis), a capté un signal de faible intensité mais clairement identifiable en provenance de la sonde. Les radiotélescopes terrestres ont continué à recevoir ce signal bien après la durée de vie prévue de Huygens.

Les données de Huygens, relayées par Cassini, ont été recueillies par le Réseau pour l’espace lointain (DSN) de la NASA, qui les a transmises immédiatement à l’ESOC, où leur analyse scientifique est en cours.

« Titan a toujours été, dans le système saturnien, la cible vers laquelle il était essentiel d’envoyer une sonde pour recueillir des mesures in situ. C’est un monde fascinant et nous attendons avec impatience les résultats scientifiques », a déclaré le Professeur David Southwood, Directeur du Programme scientifique de l’ESA.

« Les chercheurs travaillant au projet Huygens sont ravis. Les voici récompensés de leur longue attente », a souligné Jean-Pierre Lebreton, responsable de la mission Huygens à l’ESA. Huygens devrait livrer la première analyse directe et précise de la chimie atmosphérique de Titan, ainsi que les premières photographies de sa surface enfin dévoilée et même un « bulletin météo » détaillé.

L’envoi de la sonde Huygens se justifie notamment par le fait que l’atmosphère de Titan, essentiellement composée d’azote et riche en méthane, ainsi que sa surface pourraient contenir de nombreux composés chimiques présentant des similitudes avec les éléments constitutifs de la Terre primitive. Associées aux observations de Cassini, les données de Huygens permettront de réaliser une percée sans précédent dans la compréhension de cette mystérieuse lune de Saturne.

« La traversée de l’atmosphère de Titan était une occasion à ne pas manquer ; nous nous réjouissons du succès remporté aujourd’hui et nous félicitons de ce partenariat avec l’ESA », a déclaré Alphonso Diaz, Administrateur associé de la NASA pour les questions scientifiques.

La mission Cassini-Huygens est le fruit d'une coopération entre la NASA, l'Agence spatiale européenne et l'Agence spatiale italienne (ASI). C'est le Jet Propulsion Laboratory (JPL), division du California Institute of Technology de Pasadena, qui a conçu, développé et assemblé l'orbiteur Cassini et qui gère aujourd'hui la mission pour le compte du Bureau des sciences spatiales de la NASA, installé à Washington.

Pour Jean-Jacques Dordain, « les chercheurs, les industriels et les agences, en Europe et aux Etats-Unis, ont mené un extraordinaire travail d’équipe qui est à l’origine du remarquable résultat auquel nous venons d’aboutir ».

Pour obtenir davantage d'informations, veuillez contacter :

ESA- Division Relations avec les médias

Tél. : +33(0)1.53.69.71.55

Fax : +33(0)1.53.69.76.90


Partager cet article
Repost0
10 janvier 2005 1 10 /01 /janvier /2005 00:00


10 janvier 2005

Le Directeur général de l'ESA, M. Jean-Jacques Dordain, recevra la presse le vendredi 21 janvier 2005 au siège de l'Agence à Paris. La réunion débutera à 8h30 par un petit déjeuner et sera suivie à 9h00 par une conférence de presse qui permettra de dresser un bilan des activités de l'ESA en 2004 et de présenter celles prévues en 2005.


 
Les représentants de la presse souhaitant participer à cette réunion sont invités à remplir le formulaire ci-joint et à le renvoyer, de préférence par fax, à la Division des relations avec les médias de l'ESA à Paris (Fax :+33 (0)1.53.69.76.90).

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

ESA – Division des relations avec les médias

Tél. : + 33(0)1.53.69.71.55

Fax : + 33(0)1.53.69.76.90


 
Petit déjeuner de presse avec le Directeur général de l'ESA

Vendredi 21 janvier 2005 - 08h30

ESA - 8/10, rue Mario Nikis - 75015 Paris

Nom : _______________________Prénom : _____________________

Média : ___________________________________________________

Adresse : _________________________________________________

___________________________________________________________

Tél. :______________________ Fax : ______________________

Mobile : __________________ E-mail : ____________________

[ ] Participera au petit déjeuner de presse

[ ] Ne participera pas au petit déjeuner de presse

Veuillez renvoyer ce formulaire à :

ESA, Division des Relations avec les Médias

Tel: +33(0)1.53.69.7155

Fax: +33(0)1.53.69.7690


 
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2005 3 05 /01 /janvier /2005 00:00


5 janvier 2005

En 2005, l'ESA participera à un certain nombred'événements en Europe et dans le monde. Voici la liste des principauxd'entre eux, à inscrire dans vos agendas :



Janvier 2005

14

Atterrissage de Huygens sur Titan : réunion de presse à l'ESOC et dans d'autres centres ESA

21

Point de presse avec le Directeur général de l'ESA à Paris

26

Réunion des Chefs d'Agence à Montréal (Canada)

fin janvier

Résultat de la mission Huygens, conférence de presse au Siège de l'ESA (Paris)

Février

à confirmer

Lancement d'Ariane 5 10 t (ECA) à Kourou (Guyane)

12-20

"Semaine Terre et Espace" et 3ème Sommet du GEO à Bruxelles. Exposition et manifestations organisées avec l'UE.

à confirmer

Résultats de SMART-1, conférence de presse au Siège de l'ESA (Paris)

25 à confirmer

Conférence/symposium scientifique sur Mars Express et point de presse à l'ESTEC (Noordwijk, Pays-Bas)

fin février

Début de l'étude d'alitement de longue durée sur des sujets féminins au MEDES (Toulouse)

Mars

à confirmer30ème anniversaire de l'ESA : journées "portes ouvertes" à l'ESRIN

à confirmer

Journée des médias sur l'ATV à l'ESTEC

25 à confirmer

Lancement de Cryosat à Plessetsk (Russie)

à confirmer

39ème campagne de vols paraboliques de l'ESA (Bordeaux)

à confirmer

Lancement de Maser 10 à Kiruna (Suède)

fin mars

Réouverture du Noordwijk Space Expo après rénovation (ESTEC, Pays-Bas)

Avril

15-25

Lancement de Soyouz vers l'ISS avec l'astronaute de l'ESA Roberto Vittori à son bord

18-20

4ème Conférence européenne sur les débris spatiaux à l'ESOC

18 à confirmer

2ème Conseil Espace (session commune des Conseils de l'ESA et de l'UE au niveau ministériel) à Luxembourg

à confirmer

Evénement autour de la mise en service opérationnel d'EGNOS (Bruxelles)

Mai

mi-mai

Lancement de satellites réalisés par des étudiants sous l'égide de l'ESA à bord d'une fusée Cosmos à Plessetsk (Russie)

à confirmer – 14/05 au plus tôt

40ème campagne de vols paraboliques de l'ESA (Bordeaux)

27-30 à confirmer

30ème anniversaire de l'ESA : journées "portes ouvertes" à l'ESTEC

31

Lancement de Photon-M2 sur Soyouz à Baïkonour

à confirmer

Reprise des vols de la Navette, mission à destination de l'ISS (fenêtrede tir mai/juin) – Réunion de presse à l'ESTEC (Centre des utilisateursErasmus)

Juin

3 à confirmer

Fin de l'étude d'alitement de longue durée sur des sujets féminins – Conférence de presse au MEDES (Toulouse)

3-5

Participation de l'ESA au Salon de l'Innovation et de la Recherche (Paris)

12-19

Salon aéronautique du Bourget (sans participation de l'ESA)

à confirmer

2ème lancement d'Ariane-5 ECA avec, à son bord, Météosat de seconde génération (MSG-2)

Juillet

mi-juillet

Les programmes spatiaux européens au Magna Science Adventure Centre (Rotherham, Royaume-Uni), jusqu'à fin septembre

Août

16-21

Salon aéronautique de Moscou, participation de l'ESA

Septembre

mi-septembre

"La longue nuit des étoiles" – 30ème anniversaire de l'ESA : Journée "portes ouvertes" à l'ESOC

Octobre

à confirmer

Essai à feu du lanceur Vega en Sardaigne (Italie)

à confirmer

Lancement de Soyouz à Baïkonour pour une mission de longue durée à bord de l'ISS

17-21

IAF 2005 (Fukuoka, Japon)

à confirmer

41ème campagne de vols paraboliques de l'ESA (Bordeaux)

à confirmer

Lancement de l'ATV Jules Verne sur Ariane-5 à Kourou

Novembre

à confirmer

Lancement du premier satellite Galileo à Baïkonour

à confirmer

Lancement de Venus Express sur Soyouz/Frégate à Baïkonour

Décembre

à confirmer

Lancement d'une nouvelle version de Soyouz, vol de qualification à Baïkonour

à confirmerSession du Conseil de l'ESA au niveau ministériel à Berlin.Les dates de certains événements, notamment celles des lancements,dépendent de différents facteurs, tels que l'état de préparation dessatellites et/ou des lanceurs et seront donc précisées en temps utile.Toutes les dates de lancement d'Ariane sont provisoires, les datesdéfinitives devant être confirmées par Arianespace. Les dates delancement de Soyouz seront confirmées par Starsem et celles desNavettes par la NASA.

ESA, Division des Relations avec les Médias
Tel: +33(0)1.53.69.7155
Fax: +33(0)1.53.69.7690


Partager cet article
Repost0
13 décembre 2004 1 13 /12 /décembre /2004 00:00
Des chercheurs américains proposent une théorie originale pour expliquer la position inhabituelle dans notre système solaire de Sedna, un planétoïde d'un diamètre de 1000 à 1600 km découvert en mars dernier.

Voir article complet :
Sedna, un corps venu d'un autre système solaire ?

 
Partager cet article
Repost0
15 mars 2004 1 15 /03 /mars /2004 00:00
La NASA a annoncé aujourd'hui la détection de 2003VB12, le premier objet du Nuage d'Oort, découvert à partir du télescope Samuel Oschin. Spitzer a bien été utilisé pour observer l'objet en question, mais sans succès. Cet objet, le plus distant tournant autour du soleil, est presque aussi grand que Pluton. Il est situé à une distance équivalente à trois fois la distance entre Pluton et notre étoile.

Article complet; Voir :
Sedna : découverte d'une nouvelle planète dans le système solaire ?


Partager cet article
Repost0
13 octobre 2002 7 13 /10 /octobre /2002 00:00
Un objet d'une taille supérieure à la moitié de celle de Pluton vient d'être découvert dans la ceinture de Kuiper. Celle-ci est composée d'objets faits de glace et de roche en orbite autour du Soleil et situés au-delà de Neptune.

Article complet :
Découverte du plus gros objet du Système solaire depuis Pluton
 
Partager cet article
Repost0