Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 17:51
Paris fête l'Espace avec l'ESA

Paris se prépare à accueillir l'événement « Paris fête l'Espace », qui se déroulera le 15 Juin 2007 à partir de 21h30 sur la Place du Trocadéro.

L'ESA a inauguré, avec la « Nuit des Astronautes » à Cologne (D) en 2004, puis à Barcelone (E) en 2006, une toute nouvelle forme de manifestation destinée à informer et à faire profiter le public des avancées de la conquête spatiale.

Afin de répondre à l'engouement constaté lors de ces succès répétés, l'ESA a décidé d'organiser, en partenariat avec le CNES et avec le soutien de la ville de Paris, un événement d'envergure inédite sur la Place du Trocadéro.

La scène installée pour l'occasion accueillera de nombreux invités de prestige. Astronautes et experts du monde scientifique se succéderont à partir de 21h30 pour offrir au public une soirée riche en événements.

Le présentateur Jérôme Bonaldi et l'astronaute français de l'ESA Jean-François Clervoy assureront l'animation sur scène et aborderont, avec leurs invités, différents thèmes, parmi lesquels : l'importance capitale du fonctionnement des satellites, dans le domaine des télécommunications comme dans l'observation des changements climatiques, avec 
Pascale Ultré-Guérard du Centre National d'Etudes Spatiales(CNES) , puis « Comment devenir
astronaute ? » session animée avec Léopold Eyharts, l'astronaute français de l'ESA qui partira en mission en fin d'année à bord de la Station Spatiale Internationale pour l'installation du laboratoire spatial européen Columbus.

Le programme d'exploration spatiale axé sur la découverte des planètes du système solaire sera également exposé au public avant la présentation officielle de l'exemplaire original de la première édition du livre de Jules Verne « De la Terre à la Lune », qui sera envoyé à bord de l'ISS lors du vol inaugural du vaisseau ravitailleur européen ATV (Automated Transfer Vehicle). Ce premier vol de l'ATV a été baptisé Jules Verne en hommage à l'esprit visionnaire du célèbre écrivain.

A 22h30, le public assistera à un grand spectacle son et lumière avec effets spéciaux laser, musique spatiale et projection d'images inédites produites à partir de données scientifiques satellitaires sur un écran géant de 350 m2.

Réception privée, premier étage de la Tour Eiffel

En préambule de cet événement public, se tiendra, à partir de 19h00 au premier étage de la Tour Eiffel, une réception privée initiée par Monsieur J.J. Dordain, Directeur général de l'ESA, et Monsieur Yannick d'Escatha, président du CNES.

Programme de la réception :
. Inauguration de l'exposition spatiale au 1er étage de la Tour Eiffel
. Remise officielle à l'ESA de la première édition du livre de Jules Verne « De la Terre à la Lune »

Après un cocktail dînatoire, la soirée se prolongera avec l'événement public, à partir de 21h30.

Accueil à partir de 18h00 au kiosque ESA/CNES situé au pilier Nord de la Tour Eiffel.

Pour obtenir une accréditation, prière de remplir le formulaire ci-joint et de le retourner par télécopie à :
ESA - Division Relations avec les médias, Paris, France - Fax. +33 (0) 1 53 69 76 90

Réception ESA / CNES au premier étage de la Tour Eiffel
Vendredi 15 Juin à partir de 18h00

Nom : __________________________________________________

Prénom : _____________
__________________________________

Média : _________________________________________________

Adresse : _______________________________________________

N° de passeport/N° de carte d'identité : ______________________

________________________________________________________

Délivré(e) par : ___________________________________________

Date d'expiration : ________________________________________

Nationalité : _____________________________________________

Date de naissance : _______________________________________

Tél. bureau : _____________________________________________

Fax : ___________________________________________________

Portable : _______________________________________________

Courriel : ________________________________________________

( ) se rendra à la réception organisée le 15 juin 2007 au premier étage de la Tour Eiffel

Veuillez renvoyer ce formulaire à :
ESA, Bureau des relations avec les Médias
Tel: +33(0)1.53.69.7299
Fax: +33(0)1.53.69.7690
Email : Brigitte.Kolmsee@esa.int

Logo de l'ESA - http://teyeme.over-blog.com/
 
Partager cet article
Repost0
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 00:00
De la Terre... à la Terre - Participation de l'ESA à l'édition 2007 du Salon du Bourget

Le 47ème Salon international de l'aéronautique et de l'espace de Paris-Le Bourget ouvrira ses portes du lundi 18 au dimanche 24 juin 2007 (*). Rassemblant près de 2000 exposants pour un nombre attendu de 200 000 visiteurs, cette édition s'annonce comme un événement exceptionnel. En cette année capitale pour le secteur spatial international, l'Agence spatiale européenne sera de nouveau présente au Bourget pour embarquer les visiteurs de son pavillon dans un voyage inédit de la Terre. à la Terre !

Le pavillon de l'ESA sera dressé à son emplacement habituel, entre les maquettes grandeur nature des lanceurs Ariane-1 et Ariane-5, juste à côté du Musée de l'Air et de l'Espace. En pénétrant dans cet espace d'exposition de 400 m2, les visiteurs seront propulsés de notre planète bleue vers l'espace extra-atmosphérique pour s'engager dans une exploration virtuelle du cosmos et se familiariser avec les missions d'astronomie passées et futures de l'ESA. Ils pourront s'immerger dans le Système solaire de près grâce à des images spectaculaires du Soleil, de Vénus, de Mars, de Titan et de la Lune, tous ces astres auxquels l'ESA a déjà rendu visite.

Plus loin, s'étendra un terrain où des robots montreront ce dont ils seront capables sur de lointaines planètes dans un futur relativement proche, en particulier au cours de la mission européenne à destination de Mars Exomars. La présence actuelle de l'homme dans l'espace sera également mise en valeur par des maquettes du module Columbus de l'ESA et de son véhicule
de transfert automatique (ATV) Jules Verne. Ces deux éléments majeurs du programme de vols habités de l'ESA rejoindront la Station spatiale internationale vers la fin de l'année, de même que trois de ses astronautes (l'Italien Paolo Nespoli, le Français Leopold Eyharts et l'Allemand Hans Schlegel), qui doivent être envoyés à bord de la station à l'automne et à l'hiver prochains. D'impressionnantes images 3-D de la station spatiale donneront aux visiteurs de tous âges l'impression extraordinaire d'y être.

Des maquettes de lanceurs actuels et futurs rappelleront leur rôle clé au sein du programme spatial européen et la prééminence de l'Europe dans le domaine des systèmes de transport spatial - un retour sur Terre progressif pour les visiteurs, qui pourront faire connaissance avec les outils spatiaux visant à surveiller notre planète si fragile, à analyser le changement climatique et à nous aider à prendre mieux soin de notre environnement et de la sécurité de tous les citoyens. La dernière étape de ce voyage invite les visiteurs à découvrir les systèmes de télécommunications et de navigation par satellite en parcourant l'univers de la technologie dont tirent parti tous les projets.

Les médias pourront rencontrer le Directeur général de l'ESA, Jean-Jacques Dordain, à l'occasion de la conférence de presse d'inauguration, qui se tiendra le lundi 18 juin à 16h00. Le lundi 18 et mardi 19 juin, la plupart des Directeurs de l'ESA se prêteront sur demande à des interviews en tête-à-tête (**). D'autres experts de l'ESA dans diverses disciplines se tiendront à disposition pour répondre à des interviews et apporter toute information utile pendant toute la durée du salon.

Des astronautes de l'ESA interviendront les samedi 23 et dimanche 24 juin à l'intention des médias et du grand public.

En prévision du Bourget, l'ESA organise en outre, en partenariat avec le CNES et avec le soutien de la Mairie de Paris, une grande manifestation publique intitulée « Paris fête l'espace », qui se tiendra sur l'Esplanade du Trocadéro le vendredi 15 juin au soir, précédée d'une réception au 1er étage de la Tour Eiffel. Un communiqué de presse distinct sera adressé aux médias à ce sujet.

Un calendrier plus détaillé des diverses actions prévues dans le cadre du Bourget sera par ailleurs mis en ligne sur le site web de l'ESA ultérieurement, peu avant l'inauguration du salon.

Pour tout complément d'information, veuillez contacter :

Brigitte Kolmsee, Bureau Relations avec les médias
Département Communication
Tél. : + 33(0)1.56.39.72.99
Fax : + 33(0)1.53.69.76.90
Courriel : Brigitte.Kolmsee@esa.int


Pour en savoir plus sur l'ESA : http://www.esa.int
Renseignements : media@esa.int
Pour en savoir plus sur le Salon du Bourget : http://www.paris-air-show.com



(*) Les médias et professionnels seront accueillis pendant toute la durée du salon (de 07h00 à 19h00 pour les médias et de 09h30 à 18h00 pour les visiteurs professionnels), alors que ce dernier ne sera ouvert au grand public qu'entre le vendredi 22 et le dimanche 24 juin (de 09h30 à 18h00).

(**) Demande d'accréditation et d'interview pour les médias

Note : Les représentants des médias souhaitant assister aux événements susmentionnés sont invités à compléter le formulaire d'accréditation ci-joint et à le retourner par fax avant le vendredi 15 juin (fax + 33(0)1.53.69.76.90). Il vous sera demandé de présenter votre carte ou votre accréditation de presse.

Pour accéder au salon gratuitement, veuillez adresser une demande d'accréditation médiatique au GIFAS ( + 33(0)1.44.43.17.62 ou http://www.paris-air-show.com).


Salon international de l'aéronautique et de l'espace de Paris-Le Bourget 2007
18-24 juin 2007

Nom : ___________________
_______________________________

Prénom : ______________
__________________________________

Média : _________________________________________________

Tél. : __________________
_________________________________

Mobile : ______
___________________________________________

Fax : ___________
________________________________________

Courriel : _______________
_________________________________

Je participerai aux manifestations suivantes :

Lundi 18 juin
( ) 16h00-17h30
« La Politique spatiale européenne est devenue réalité : quel avenir nous attend ? », Conférence de presse avec le Directeur général de l'ESA, Jean-Jacques Dordain.

Lundi 18 et Mardi 19 juin
( ) 10h00-17h00
Rencontres avec les Directeurs de l'ESA - Possibilités d'interviews toute la journée (au centre de presse du pavillon de l'ESA).

Je souhaiterais rencontrer :

( ) Jean-Jacques Dordain, Directeur Général.

( ) Antonio Fabrizi, Directeur des Lanceurs.

( ) Michel Courtois, Directeur Technique et Gestion de la qualité.

( ) Ludwig Kronthaler, Directeur Gestion des Ressources.

( ) Volker Liebig, Directeur des Programmes d'observation de la Terre.

( ) René Oosterlinck, Directeur Affaires juridiques et Relations extérieures.

( ) Daniel Sacotte, Directeur Vols habités, Microgravité et Exploration.

( ) David Southwood, Directeur du Programme scientifique.

( ) Giuseppe Viriglio, Directeur Télécommunications et Navigation.

( ) Gaele Winters, Directeur Opérations et Infrastructure.



Veuillez retourner ce formulaire avant le 15 juin à :
Brigitte Kolmsee
ESA - Bureau Relation avec les médias
Département Communication
Fax. + 33(0)1.53.69.76.90
Brigitte.Kolmsee@esa.int

Logo de l'ESA - http://teyeme.over-blog.com/


Partager cet article
Repost0
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 00:00
La Politique spatiale européenne est désormais une réalité

Une Europe spatiale plus forte, mieux outillée et mieux coordonnée, pour satisfaire les futurs besoins de ses citoyens ; une vision stratégique plus large, pour relever de nouveaux défis, y compris dans le cadre de programmes spatiaux de défense et de sécurité ; l'espace en tant que dimension supplémentaire des relations extérieures de l'UE : tels sont les points forts d'une nouvelle politique conçue pour servir les intérêts et les valeurs de l'Europe.

Les ministres chargés de l'espace des États membres de l'Agence spatiale européenne (ESA) et les ministres chargés du marché intérieur, de l'industrie et de la recherche au sein du Conseil Compétitivité de l'Union européenne se sont réunis ce jour à Bruxelles pour adopter une Résolution relative à la Politique spatiale européenne (ESP).

Fruit d'un travail conjoint entre la Commission européenne et le Directeur général de l'ESA, la Politique spatiale européenne expose les orientations stratégiques des futures activités spatiales de l'Europe. De par ce document, l'Union européenne, l'ESA et leurs États membres s'engagent à mieux coordonner leurs activités et programmes et à organiser leurs rôles respectifs en matière spatiale.
L'ESP s'accompagne des éléments préliminaires d'un Programme spatial européen, qui constitue un outil stratégique de planification couvrant l'ensemble des grandes activités spatiales conduites en Europe. Il favorise en outre une utilisation optimisée des fonds publics et des compétences dans le cadre de l'élaboration et de la mise en ouvre de la politique spatiale.
La Politique spatiale européenne s'efforce de promouvoir une meilleure coordination des activités spatiales de l'UE, de l'ESA et de leurs Etats membres respectifs pour accroître l'efficacité des investissements et éliminer les doublons inutiles, en réponse aux besoins communs de l'Europe. L'ESP a également pour objectif de développer les synergies entre les technologies et les programmes spatiaux civils et de défense.
Cette nouvelle Politique vise à garantir le financement durable des applications spatiales, en particulier celui de l'initiative phare de Surveillance globale pour l'environnement et la sécurité (GMES). Elle reconnaît aussi que l'espace est un secteur à forte valeur ajoutée ainsi qu'un facteur de croissance, d'innovation et d'emploi, riche en opportunités pour l'industrie européenne.
De plus, l'ESP contribue aux relations extérieures de l'UE, dans la mesure où l'UE, l'ESA et leurs Etats membres mettront en place un mécanisme de coordination pour définir une stratégie commune dans le domaine des relations internationales en liaison avec les activités spatiales.
Cette réunion du Conseil Espace (*) a été présidée conjointement par Peter Hintze, secrétaire d'État parlementaire au ministère fédéral de l'Economie et de la Technologie d'Allemagne et coordinateur du gouvernement fédéral pour l'aéronautique et l'espace, pour le Conseil Compétitivité, et par Maria Van Der Hoeven, ministre des Affaires économiques des Pays-Bas et actuelle présidente du Conseil de l'ESA au niveau ministériel. Günter Verheugen, vice-président de la Commission européenne et commissaire en charge des entreprises et de l'industrie, ainsi que Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l'ESA, y ont également pris part.

Pour Maria Van Der Hoeven, « L'adoption de la Politique spatiale européenne constitue une étape décisive pour les activités spatiales en Europe et démontre les progrès accomplis depuis la première réunion du Conseil Espace en 2004, qui s'est tenue pendant la présidence néerlandaise de l'UE. L'ESP est un encouragement énergique à améliorer la coordination et la coopération en Europe, et à mieux rentabiliser par conséquent les fonds publics ; l'ESP contribuera à renforcer le rôle de l'Europe sur la scène spatiale mondiale grâce à une stratégie de coopération internationale conjointe. »

Selon le vice-président de la Commission Günter Verheugen : « Sans la politique spatiale européenne, l'Europe pourrait perdre sa signification. Grâce à cette Résolution sur la politique spatiale européenne, nous entendons donner à l'Europe la suprématie mondiale à laquelle elle aspire, dans des domaines clés de l'industrie et de la recherche, qui seront sources de croissance et d'emplois à l'avenir. De plus, l'espace a toujours été une source d'inspiration, qui permet de voir plus loin, de dépasser ses limites et d'innover. La proposition d'aujourd'hui marque une étape importante car elle doit permettre à l'Europe de ne pas passer à côté des possibilités considérables offertes par la technologie spatiale ».

Pour Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l'ESA, « Aujourd'hui, l'UE, l'ESA et leurs Etats membres font équipe pour repousser encore davantage les limites de l'espace et l'ouvrir à de nouveaux pays, de nouveaux domaines d'application et de nouvelles ambitions. Ces dernières, solidement ancrées dans quarante années de réussite spatiale, notamment grâce à l'investissement constant des Etats membres de l'ESA, reposeront sur une coopération solide entre la Communauté européenne et l'ESA. Ce consensus entre 29 pays d'Europe pour soutenir la Politique spatiale européenne est le message le plus fort que l'Europe pouvait envoyer à ses citoyens et à ses partenaires internationaux ».

La Communauté européenne et l'Agence spatiale européenne ont depuis longtemps un objectif commun : rendre l'Europe plus forte et agir au service de ses citoyens. Les deux organisations sont unies par des liens étroits qui ne cessent de se renforcer. Un accord-cadre CE/ESA établissant les bases juridiques de leur coopération est entré en vigueur en mai 2004. Cet accord constitue de solides fondations sur lesquelles se développeront des relations mutuellement profitables.

Avec la Politique spatiale européenne, l'Europe peut désormais tirer pleinement parti de l'espace pour soutenir ses politiques de portée internationale et par là-même renforcer son rôle en tant qu'acteur de niveau mondial.


(*)Le Conseil Espace est une réunion conjointe et concomitante du Conseil de l'UE et du Conseil de l'ESA au niveau ministériel, comme le prévoit l'Accord-cadre entre la Communauté européenne et l'ESA entré en vigueur en mai 2004. Il s'est réuni une première fois en novembre 2004 et deux fois en 2005.


Pour toute autre information, contacter :
Franco Bonacina
Porte-parole du Directeur général et Chef du Bureau Relations avec les médias
ESA - Département Communication
Tél. : + 33 (0)1 53 69 72 99
Franco.Bonacina1@esa.int
Renseignements : media@esa.int
Pour en savoir plus sur l'ESA : http://www.esa.int


Logo de l'ESA - http://teyeme.over-blog.com/
Partager cet article
Repost0
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 00:00
Un pas de géant pour les activités spatiales en Europe : les ministres doivent adopter une Politique spatiale européenne à Bruxelles

Les ministres chargés de l'espace des États membres de l'Agence spatiale européenne et les ministres chargés du marché intérieur, de l'industrie et de la recherche au sein du Conseil Compétitivité de l'Union européenne se réuniront à Bruxelles le 22 mai pour adopter la Politique spatiale européenne (*).

Cette réunion sera présidée conjointement par Peter Hintze, secrétaire d'État parlementaire au ministère fédéral de l'Economie et de la Technologie d'Allemagne, coordinateur du gouvernement fédéral pour l'aéronautique et l'espace, pour le Conseil Compétitivité, et par Maria Van Der Hoeven, ministre des Affaires économiques des Pays-Bas et actuelle présidente du Conseil de l'ESA au niveau ministériel. Elle se déroulera dans le bâtiment Justus Lipsius (siège du Conseil de l'Union européenne, Rue de la Loi, à Bruxelles) de 9h30 à 10h45.

Les résultats de cette quatrième réunion du Conseil Espace (**) seront présentés lors d'une conférence de presse qui se tiendra au centre de presse Justus Lipsius aux environs de 11h15, en présence des deux présidents. Günter Verheugen, vice-président de la Commission européenne et commissaire chargé des entreprises et de l'industrie, et Jean-Jacques Dordain, directeur général de l'ESA, prendront part à cette conférence de presse.

Les représentants des médias souhaitant participer à cette conférence de presse sont invités à remplir le formulaire d'accréditation ci-joint.

Le 19 mai, ESA TV diffusera un B-roll comprenant des séquences vidéo de présentation de l'événement que constitue l'adoption de la Politique spatiale européenne. Le 22 mai, "Europe by Satellite" couvrira la conférence de presse. Pour de plus amples détails, consulter http://television.esa.int.

 
(*)La Politique spatiale européenne (ESP) est un document conjoint de la Commission européenne et du directeur général de l'Agence spatiale européenne (ESA). Elle expose les orientations stratégiques des futures activités spatiales de l'Europe, en définit les priorités et les actions clefs. Elle permet à l'Union européenne, à l'ESA et à leurs États membres de mieux coordonner leurs activités et programmes et d'organiser leurs rôles respectifs en matière spatiale.

L'ESP s'accompagne des éléments préliminaires d'un Programme spatial européen. En association avec la Politique spatiale européenne, ce programme constitue un outil stratégique de planification couvrant l'ensemble des grandes activités spatiales conduites en Europe et favorisant en outre une utilisation optimisée des fonds publics et des compétences dans le cadre de l'élaboration et de la mise en ouvre de la politique spatiale.


(**) Le Conseil Espace est une réunion conjointe et concomitante du Conseil de l'UE et du Conseil de l'ESA au niveau ministériel, comme le prévoit l'Accord-cadre entre la Communauté européenne et l'ESA entré en vigueur en mai 2004. Il s'est réuni une première fois en novembre 2004 et deux fois en 2005.


Pour toute autre information, contacter :

Franco Bonacina
Porte-parole du Directeur général et Chef du Bureau Relations avec les médias
ESA - Département Communication
Tél. : + 33 (0)1 53 69 72 99
Franco.Bonacina1@esa.int
Renseignements : media@esa.int
Pour en savoir plus sur l'ESA: http://www.esa.int
 
Adoption de la Politique spatiale européenne
Conférence de presse à l'occasion du 4e Conseil Espace
Lieu : Conseil de l'Union européenne, centre de presse du bâtiment Justus Lipsius,
Rue de la Loi, Bruxelles
Heure : vers 11h15
Conditions d'accès au centre de presse de l'UE
Les journalistes souhaitant participer à la conférence de presse devront présenter à l'entrée :

.carte d'accréditation interinstitutionnelle s'ils sont déjà enregistrés en tant que journalistes des institutions de l'UE, basés à Bruxelles en permanence, ou
.carte de presse et carte d'identité nationales, ou
.lettre autorisant leur participation à la conférence de presse, établie par la direction de l'organe de presse pour lequel ils travaillent, et carte d'identité nationale.


[  ] Je participerai à la conférence de presse.

Prénom : ___________________________________________

Nom : ______________________________________________

Média : _____________________________________________

Adresse : ____________________________________________

____________________________________________________

N° de passeport / carte d'identité : _______________________

_____________________________________________________

Délivré par : _________________________________________

Date de fin de validité : ________________________________

Tél. : _______________________________________________

Fax : _______________________________________________

Portable : ___________________________________________

Courriel : _____________________________________________


A remplir et à retourner pour le 21 mai à :

Brigitte Kolmsee
ESA - Bureau Relations avec les médias, Département Communication
Tél. : + 33 1 5369 7299
Fax : + 33 1 5369 7690/Brigitte.Kolmsee@esa.int

Vidéotransmission
La conférence de presse peut également être suivie en temps réel  via internet :
http://www.consilium.europa.eu/videostreaming

Logo de l'ESA - http://teyeme.over-blog.com/
 
Partager cet article
Repost0
27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 00:00
Nouvelles avancées dans la mise en place d'une Politique spatiale européenne

L'espace est un atout stratégique que l'Europe se doit d'exploiter plus efficacement, une carte maîtresse qui ne doit pas lui échapper si elle veut faire profiter ses citoyens des avantages économiques et sociaux des activités spatiales. Avec la Politique spatiale européenne, l'Europe disposera bientôt d'un puissant levier pour accéder à un rôle plus éminent sur la scène spatiale.

Le collège des commissaires européens a adopté, aujourd'hui à Bruxelles, une communication sur la Politique spatiale européenne, élaborée conjointement par la Commission européenne (CE) et la direction générale de l'Agence spatiale européenne (ESA). Depuis deux ans, les deux organisations s'emploient en effet à définir un cadre politique pour le développement et l'exploitation de technologies et de systèmes spatiaux, qui doit permettre à chacune d'elles de prendre des décisions d'investissement visant à optimiser les retombées des activités spatiales. L'étape suivante consistera pour le directeur général de l'ESA à soumettre la proposition de Politique spatiale européenne à la prochaine session du Conseil de l'ESA au niveau des délégués, le 9 mai. Enfin, les ministres seront invités à entériner cette politique dans le cadre du 4ème Conseil Espace, qui se tiendra le 22 mai à Bruxelles (*).

Commentant l'adoption de la communication, Günter Verheugen, vice-président de la Commission chargé des entreprises et de l'industrie, souligne «l'importance stratégique de l'espace pour notre avenir. » D'après le commissaire européen, « l'espace nous offre les

 
moyens de relever bon nombre des défis du XXIe siècle. Les satellites et les systèmes spatiaux sont des atouts fondamentaux pour mieux évaluer les problèmes planétaires et mieux y faire face, mais aussi pour améliorer sensiblement notre vie quotidienne. »

Pour Jean-Jacques Dordain, directeur général de l'ESA, « voici plus de trente ans que l'Agence spatiale européenne réalise avec succès des infrastructures et des systèmes spatiaux. Cette réussite exemplaire,  nous sommes impatients de la consolider en relevant les nouveaux défis de la Politique spatiale européenne et en nous employant, au côté de la Commission, à développer des applications spatiales en soutien des politiques européennes."

Compte tenu de sa position sur la scène mondiale, l'Europe est de plus en plus sollicitée pour exercer un leadership au niveau des politiques globales. L'espace apportera un éventail plus large de solutions pour faire face aux besoins des politiques spécifiquement européennes ou de portée mondiale, de même qu'il contribuera à atteindre de nouveaux objectifs importants au niveau européen. La politique de l'environnement, et plus particulièrement la réponse de l'Europe au problème du changement climatique mondial, constitue à cet égard un exemple remarquable, mais il en existe d'autres encore, comme la sécurité, les transports, la recherche, l'agriculture, la pêche et l'aide au développement.

La communication sur la Politique spatiale européenne définit les objectifs suivants :

- promouvoir une meilleure coordination des programmes spatiaux civils de l'UE, de l'ESA et de leurs Etats membres respectifs pour accroître l'efficacité des investissements et éliminer les doublons inutiles, en réponse aux besoins communs de l'Europe ;

 - développer les synergies entre les technologies et les programmes spatiaux civils et de défense, et plus particulièrement l'interopérabilité des systèmes civils et de défense ;

- garantir le financement durable des applications spatiales, en particulier celui de l'initiative phare de Surveillance globale pour l'environnement et la sécurité (GMES**) ;

- veiller à ce que la politique spatiale soit en harmonie avec les relations extérieures de l'UE et contribue à leurs objectifs. L'UE, l'ESA et leurs Etats membres mettront en place un mécanisme de coordination pour définir une stratégie commune dans le domaine des relations internationales.

L'espace est également un secteur à forte valeur ajoutée ainsi qu'un facteur de croissance et d'emploi, riche en opportunités pour l'industrie européenne.


Note aux rédactions
La Communauté européenne et l'Agence spatiale européenne ont pour objectif commun de rendre l'Europe plus forte et d'agir au service des citoyens européens. Les deux organisations sont unies par des liens étroits qui ne cessent de se renforcer. Un accord-cadre CE/ESA établissant les bases juridiques de leur coopération est entré en vigueur en mai 2004 pour une durée de quatre ans.


(*) Conseil Espace
L'accord-cadre entre la Communauté européenne et l'Agence spatiale européenne prévoit des réunions conjointes et concomitantes du Conseil de l'UE et du Conseil de l'ESA au niveau ministériel (Conseil Espace). Ces réunions du Conseil Espace permettent à tous les Etats membres de l'ESA et de l'UE et à leurs Etats coopérants de discuter de la définition d'une politique spatiale européenne et d'un programme spatial européen cohérents, ces débats conduisant à entériner conjointement des orientations en matière d'activités spatiales. Le Conseil Espace a tenu sa première réunion en novembre 2004, puis deux réunions en 2005 (juin et novembre), et se réunira une nouvelle fois le 22 mai 2007 pour entériner la Politique spatiale européenne, en cours d'élaboration par l'Agence et la Commission.

Le 7 juin 2005, les orientations approuvées par le Conseil Espace ont permis de définir le partage des rôles et des responsabilités au plus haut niveau, ainsi que les priorités et les lignes directrices. L'UE est chargée de jouer le rôle de chef de file dans l'exploitation de l'espace au bénéfice des citoyens, de garantir la continuité des services opérationnels pertinents, de fédérer les besoins et d'assurer la coordination et la promotion de la position européenne dans les enceintes internationales. Elle est également chargée de garantir un cadre réglementaire adéquat.

L'ESA et ses Etats membres sont responsables de l'exploration et de la science spatiale. Ils sont également chargés de fournir les moyens nécessaires à la conduite des activités spatiales, en particulier l'accès à l'espace et les technologies. En ce qui concerne les applications spatiales à mettre au service des citoyens européens, les priorités ont été clairement définies. A ce jour, ces priorités vont aux programmes Galileo et GMES.

L'ESA et la CE sont d'ores et déjà en mesure de lancer, financer et réaliser des études et des projets conjoints, de collaborer dans le cadre de leurs activités respectives, de créer des organes de gestion communs, mais aussi de co-organiser des conférences ainsi que des formations pour les chercheurs.

L'Europe aura beaucoup à gagner du rapprochement entre ces deux organisations et du renforcement de leur coopération. Cette évolution lui offrira en effet la garantie d'accéder sans restriction aux services  fournis par les systèmes spatiaux pour pouvoir mener ses politiques et l'incitera à exploiter davantage les atouts du secteur spatial pour améliorer la vie quotidienne des citoyens européens. Avec l'élargissement de la dimension communautaire de la politique spatiale, l'instauration d'une coopération plus étroite et plus efficace entre la Commission et l'ESA reste l'objectif à poursuivre. Les deux partenaires évaluent aujourd'hui  différents scénarios visant à optimiser l'organisation des activités spatiales en Europe.


(**) GMES
Le projet de Surveillance globale pour l'environnement et la sécurité (GMES) est, après Galileo,  la prochaine initiative phare de l'Europe spatiale.

L'UE a confirmé le caractère prioritaire du projet GMES lors du Sommet de Göteborg, en 2001, où les chefs d'Etat et de gouvernement ont appelé à la mise en place, à l'horizon 2008, de capacités européennes de surveillance globale de l'environnement et de la sécurité.

L'ESA est le principal partenaire de l'UE dans cet effort. Elle participe à GMES à travers ses programmes depuis 2001 et développe des services pilotes en étroite liaison avec une vaste communauté d'utilisateurs opérationnels.

L'ESA s'occupe également des installations multimission et des opérations de segment sol. Dans le cadre de la composante spatiale GMES, elle prépare des études et des activités en prévision de la série de missions satellitaires « Sentinelles », de même qu'elle travaille à l'intégration de missions nationales et européennes pour garantir la continuité des données et des services.

Complément d'information
Franco Bonacina
Porte-parole du Directeur général et Chef du Bureau Relations avec les médias
ESA - Département Communication
Tél : + 33(0)1 53 69 71 55
Franco.Bonacina1@esa.int
Renseignements : media@esa.int
Pour en savoir plus : http://www.esa.int

Logo de l'ESA - http://teyeme.over-blog.com/
 
Partager cet article
Repost0
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 00:00
Bilan scientifique de cinq années d'exploitation du satellite Envisat

Du 23 au 27 avril prochain, la ville de Montreux (Suisse) accueillera le Symposium Envisat 2007. Près d'un millier de scientifiques du monde entier y sont attendus pour faire le point sur les résultats des missions d'observation de la Terre de l'Agence spatiale européenne (ESA) et plus particulièrement sur ceux d'Envisat.

Organisé par l'ESA avec le concours du Bureau suisse des Affaires spatiales, ce symposium offre aux scientifiques l'occasion de présenter les résultats des recherches actuellement menées au moyen des données d'Envisat, d'ERS et d'autres missions de tiers de l'ESA.

Le symposium abordera quasiment tous les domaines des sciences de la Terre : concentrations des gaz à effet de serre, trou de la couche d'ozone, hausse du niveau des mers, température de surface des océans, variations des calottes glaciaires et des glaces de mer, volcans et séismes, modifications du couvert végétal, etc. Les organisateurs prévoient environ 800 présentations regroupées en 54 sessions thématiques, qui réuniront des chercheurs de plus de 40 pays.

Une des sessions traitera plus particulièrement de l'utilisation des moyens d'observation de la Terre à l'appui des Conventions internationales sur l'environnement, en liaison étroite  avec les Agences des Nations unies, le Programme mondial de recherche sur le climat (PMRC) et le Programme international pour l'étude de la géosphère et de la biosphère (PIGB), ainsi qu'avec 
d'autres grands acteurs institutionnels européens et internationaux comme, par exemple, l'Agence européenne de l'environnement (EEA). Il est également prévu d'organiser jeudi 26 avril une session spéciale sur le programme GMES, piloté par l'Union européenne (UE), et sur sa composante spatiale, gérée par l'ESA.

Le symposium sera officiellement inauguré le 23 avril à 14h30. M. Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l'ESA, prononcera l'allocution de bienvenue, suivi de MM. Jean-Philippe Amstein, Directeur de l'Office fédéral de Topographie suisse, Daniel Fürst, Directeur du Bureau suisse des Affaires spatiales, et Volker Liebig, Directeur des programmes d'observation de la Terre de l'ESA. Cinq scientifiques présenteront ensuite un aperçu des principaux résultats des missions Envisat et ERS.

Lancé en 2002, Envisat est le plus gros satellite d'observation de l'environnement jamais construit. Ses dix instruments optiques et radar de haute technologie scrutent sans relâche les terres émergées, l'atmosphère, les océans et les calottes polaires, assurant la continuité des missions ERS lancées par l'Agence en 1991.

Envisat a recueilli à ce jour 500 téraoctets de données - à raison de quelque 280 gigaoctets par jour - et vient d'entamer sa sixième année d'exploitation en orbite.

Les représentants des médias sont invités à assister au symposium, dont la cérémonie d'ouverture officielle aura lieu lundi 23 avril à 14h30.

Pour tout complément d'information, veuillez contacter :
Franco Bonacina
Bureau Relations avec les médias
ESA - Département Communication
Tél. : +33(0)1.53.69.7155
Fax : +33(0)1.53.69.7690

Simonetta Cheli
Chef du Bureau de coordination
Direction des Programmes d'observation de la Terre
ESA/ESRIN
Tél.: +39 06 94180350
Fax : +39 06 94188702
Renseignements: media@esa.int
http://www.esa.int
 

Symposium Envisat - 23-27 avril - Montreux

Convention Centre - Grand Rue, 95 - 1820 Montreux - Suisse

Nom : ________________________________________________

Prénom : ______________________________________________

 
Média : _______________________________________________
 
Adresse : _____________________________________________
 
_____________________________________________________

Tél.: _________________________________________________

Fax: _________________________________________________

 
Mobile: _______________________________________________

Courriel: ______________________________________________



( ) Je participerai au Symposium Envisat

( ) Je n'y participerai pas

Veuillez renvoyer ce formulaire à :
Bureau des Relations avec les médias
ESA Communication Department
Tel: +33(0)1.53.69.7155
Fax: +33(0)1.53.69.7690

Logo de l'ESA - http://teyeme.over-blog.com/
 
Partager cet article
Repost0
30 mars 2007 5 30 /03 /mars /2007 00:00
Signature d'un arrangement entre l'ESA et la Nouvelle-Zélande concernant une station de poursuite 

M. Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l'ESA, et Son Excellence Mme Sarah Dennis, Ambassadeur de la Nouvelle-Zélande en France, ont signé aujourd'hui un arrangement relatif à la mise en place d'une station de télémesure mobile devant permettre la poursuite du lanceur Ariane-5 qui mettra en orbite le véhicule de transfert automatique (ATV) de l'ESA lors de son vol inaugural, à l'automne prochain.

L'ATV européen sera l'un des vaisseaux-ravitailleurs indispensables de la Station spatiale internationale, vers laquelle il acheminera du matériel et des pièces de rechange ainsi que des vivres, de l'air et de l'eau destinés aux équipages permanents. Une fois amarré à l'ISS, l'ATV servira à rehausser l'orbite de la station spatiale. À la fin de sa mission, il effectuera un vol de rentrée contrôlée dans l'atmosphère terrestre, pendant lequel il se consumera avec les déchets évacués de l'ISS.

Le lancement du premier ATV, baptisé Jules Verne, se fera à l'aide d'une Ariane-5 spécifiquement adaptée à cette mission (*). Le lanceur placera l'ATV sur une orbite circulaire de 260 km d'altitude, inclinée à 51,6° par rapport à l'équateur. Depuis cette orbite, l'ATV utilisera son propre système de propulsion pour rejoindre l'ISS et s'y amarrer de manière automatique. 

 
L'analyse de mission de ce vol spécial Ariane-5/ATV a confirmé la nécessité de pouvoir suivre, au-dessus de l'Océanie du sud (Australie et Nouvelle-Zélande), la séparation de l'ATV, son injection sur l'orbite visée et le troisième allumage de l'étage supérieur du lanceur.

L'ESA a décidé d'étendre à cet effet le réseau de stations de télémesure et de poursuite au sol mis en place pour Ariane. Il a été procédé en mars 2004 à une première mission d'étude en Nouvelle-Zélande visant à identifier un site adéquat pour installer une station de télémesure mobile, à même de satisfaire aux impératifs très contraignants de la mission en matière de visibilité. 

À l'issue d'une analyse préliminaire approfondie, le choix s'est finalement porté sur un site qui se trouve à Invercargill, dans la zone d'Awarua, et offre une excellente visibilité sur la trajectoire. Les travaux préparatoires (génie civil, adaptation des accès routiers, plateforme en béton, alimentation électrique, télécommunications, clôtures, etc.) ont débuté en janvier dernier, la réception finale du site étant prévue pour la mi-mai. Les travaux de préparation du site, financés par l'ESA, représentent un investissement de plus de 200 000 ?.

La station de poursuite devant servir pour la mission Ariane-5/ATV « Jules Verne » est louée par le Centre spatial guyanais du Centre National d'Études spatiales ; elle sera fournie et exploitée par la base d'essais d'Overberg (OTB), en Afrique du Sud, dans le cadre d'un contrat avec le CNES.



(*) Note aux rédactions

L'Ariane-5 ES est dérivée des versions Ariane-5 G+ et ECA. Dotée du même composite inférieur que l'Ariane-5 ECA, elle utilisera les propulseurs d'appoint à poudre équipant cette version du lanceur ainsi que le même étage principal cryotechnique, avec le moteur Vulcain-2 amélioré. Le composite supérieur comprend une nouvelle case à équipements (VEB) renforcée, conçue pour supporter les charges de vol avec l'ATV, et un étage à propergols stockables (EPS) réallumable. Cette capacité de rallumage a été intégrée pour la mission ATV afin d'optimiser les performances du lanceur pour atteindre l'orbite visée et de répondre aux impératifs mission.

Le premier allumage de l'étage à propergols stockables a lieu juste après la séparation de l'étage principal cryotechnique. Le moteur est ensuite coupé et le composite VEB-EPS-ATV entame une phase balistique d'environ 45 minutes, à la fin de laquelle l'étage à propergols stockables se rallume brièvement avant la séparation de l'ATV et son injection sur l'orbite terrestre basse visée.

Un troisième et dernier allumage doit enfin permettre le retour du composite VEB-EPS, pratiquement vide, dans l'atmosphère terrestre. Il se désintègre alors en toute sécurité dans les hautes couches de l'atmosphère.


Pour tout complément d'information, veuillez contacter :
Jean-Charles Bigot
Administrateur, Relations internationales
Tél. : + 33(0)1.53.69.77.38
Courriel : Jean-Charles.Bigot@esa.int

Vous pouvez également consulter le site :
http://www.esa.int

Les médias peuvent faire part de leurs questions à l'adresse suivante :
media@esa.int

Logo de l'ESA - http://teyeme.over-blog.com/
 
Partager cet article
Repost0
29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 00:00
Signature du contrat de petite plate-forme GEO

Le 28 mars, à Berlin, l'Agence spatiale européenne a officiellement annoncé la signature avec OHB (Allemagne) d'un contrat-cadre de 100 millions d'euros portant sur le développement d'une plate-forme européenne de petit satellite géostationnaire, destinée à des missions de télécommunication.

Ce contrat couvre la première partie de l'Initiative de petit satellite géostationnaire, visant à définir une plate-forme géostationnaire polyvalente qui permettra aux acteurs européens d'affronter efficacement la concurrence sur le marché des télécommunications commerciales assurées par des petites plates-formes. 

C'est pour répondre à ce besoin que l'Agence spatiale européenne a institué un nouvel élément dans son programme ARTES (Programme de recherche de pointe sur les systèmes de télécommunications). Cet élément de programme, dénommé ARTES-11, a été approuvé lors de la session du Conseil ministériel qui s'est tenue à Berlin en décembre 2005 et huit des États membres de l'ESA y ont souscrit à ce jour.

Divisé en deux parties, ce programme prévoit dans un premier temps le développement et la fabrication du premier modèle de vol d'une plate-forme générique. Ces activités constituent l'objet du contrat qui a été signé par M. Giuseppe Viriglio, Directeur Télécommunications et Navigation de l'ESA, et par le Professeur Manfred Fuchs, Président-directeur général de OHB-
System AG. La plate-forme pourra accueillir des charges utiles d'une masse allant jusqu'à 300 kg et d'une puissance pouvant atteindre 3 kW pendant les quinze années de sa durée de vie prévue.  

Ce programme prévoit ensuite le développement, la fabrication et le lancement d'un premier satellite afin d'acquérir une expérience de vol et de faire la démonstration en orbite de la plate-forme.

Il est prévu de sélectionner la charge utile de la mission à la fin de 2007 ou au début de 2008 à l'issue d'un appel d'offres ouvert. Le satellite qui sera ainsi choisi devrait en principe être lancé avant la fin de 2010.

Le développement de la petite plate-forme géostationnaire est réalisé par un consortium dirigé par la société allemande OHB et qui regroupe une équipe principale comprenant les sociétés LuxSpace (Luxembourg), Swedish Space Corporation (Suède) et Oerlikon Space (Suisse). Un accord de coopération industrielle a été signé à Berlin le 28 mars entre OHB et ces sociétés.

Avec cette initiative, l'ESA fournit à l'industrie européenne un soutien en vue d'élargir son portefeuille de produits offerts sur le marché des satellites de télécommunications, en couvrant un segment pour lequel actuellement il n'existe pas de solutions européennes optimisées.
 
Pour tout complément d'information, veuillez contacter :
Dominique Detain
Responsable de la communication
Direction Télécommunications et Navigation
Tel. : +33 (0)1 53 69 77 26
Fax : +33 (0)1 53 69 72 86

Logo de l'ESA - http://teyeme.over-blog.com/
 
Partager cet article
Repost0
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 00:00
Observer de plus près notre planète au Palais de la Découverte à Paris

Du mardi 3 avril au dimanche 26 août, les visiteurs de la Ville lumière auront une nouvelle attraction à inscrire dans leur emploi du temps chargé. Un arrêt au Palais de la Découverte (http://www.palais-decouverte.fr) leur permettra d'observer de plus près notre planète, car l'ESA et ce célèbre musée parisien ont fait équipe afin d'exposer une sélection de photographies surprenantes de notre Terre, prises par le satellite d'étude de l'environnement Envisat (*) de l'ESA et offrant un très riche contenu scientifique.

Une grande maquette 1:4 d'Envisat constituera la pièce maîtresse de cette exposition qui se tiendra sur 280 m². En outre, des vidéos et des démonstrations interactives montreront quelques-uns des résultats obtenus par Envisat durant ses cinq années d'exploitation réussie depuis son lancement par une Ariane-5 en mars 2002.

Des images de 4 x 4 m élaborées à partir de données provenant d'instruments extrêmement sophistiqués embarqués sur le satellite mettront en évidence certaines caractéristiques de notre environnement observé par Envisat. Le visiteur aura ainsi une vision saisissante des changements qui affectent les calottes glaciaires, la végétation ou les fleuves. Il pourra également voir quelle est la situation à l'échelle du globe en ce qui concerne la concentration de vapeur d'eau, la température des océans, la concentration de chlorophylle et d'autres indicateurs tout aussi vitaux sur l'état de notre planète et sur le changement global.
 

Dans une salle spéciale à proximité de l'exposition, des vidéos et des diaporamas donneront aux visiteurs la possibilité de poursuivre leur voyage sur notre planète et d'en apprendre davantage sur notre environnement fragile et sur les moyens que l'Europe déploie dans le cadre de l'ESA pour contribuer à sa préservation.

L'inauguration officielle de l'exposition, ouverte à la presse, aura lieu lundi 2 avril. Les représentants des médias souhaitant assister à la cérémonie d'ouverture placée sous le parrainage de Jack Guichard, Directeur du Palais de la Découverte, et de Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l'ESA, sont invités à remplir le formulaire joint ci-après et à le renvoyer d'ici le vendredi 30 mars.

(*) Note aux rédactions

Lancé de Kourou (Guyane) dans la nuit du 28 février 2002, le satellite Envisat de l'ESA entame sa sixième année d'activité dans l'espace.

Ce satellite - le plus gros et le plus complexe jamais conçu pour l'observation de l'environnement - a déjà parcouru plus de 26 000 orbites autour de la Terre, soit plus de 1 milliard de km, l'équivalent d'un aller-retour entre notre planète et Jupiter.

La charge utile d'Envisat se compose de dix instruments optiques et radar particulièrement sophistiqués, permettant d'observer et de surveiller en continu les terres émergées, l'atmosphère, les océans et les calottes polaires du globe. Les données d'Envisat fournissent une moisson d'informations sur le fonctionnement du système Terre et notamment sur les facteurs intervenant dans le changement climatique. Les données collectées par les instruments d'Envisat facilitent par ailleurs le développement d'un certain nombre d'applications opérationnelles et commerciales.
Le radar à synthèse d'ouverture (ASAR) en bande C, le plus gros des instruments du satellite, présente des caractéristiques sans équivalent qui tiennent à sa capacité de couverture (faisceau radar orientable en élévation, choix entre plusieurs largeurs de fauchée - 100 ou 400 km) ainsi qu'à ses angles d'incidence, polarisations et modes de fonctionnement multiples.
Le spectromètre imageur à moyenne résolution (MERIS) mesure le rayonnement solaire réfléchi par la Terre avec une résolution au sol de 300 m, cela dans 15 bandes spectrales programmables en position et en largeur dans le visible et le proche infrarouge. Il assure la couverture de l'ensemble du globe en 3 jours.
MERIS a pour principale mission de mesurer la couleur de l'océan, tant en pleine mer que dans les zones côtières. A partir de ces données, il est possible de déterminer les concentrations de chlorophylle ou de sédiments en suspension dans l'eau ainsi que les charges en aérosols au-dessus des océans. MERIS offre également la possibilité d'observer les terres émergées et l'atmosphère.
En l'espace de cinq ans, Envisat a collecté 500 téraoctets de données, à raison d'environ 280 gigaoctets par jour. Le volume de données recueilli par les dix instruments du satellite offre aux scientifiques une vision globale de notre environnement et contribue à répondre aux besoins  initiaux du projet de Surveillance globale pour l'environnement et la sécurité (GMES) jusqu'au lancement des futurs satellites Sentinelles.
 
A l'origine, l'exploitation en orbite d'ENVISAT devait durer cinq ans. En raison toutefois de l'excellent état de fonctionnement du satellite, les Etats membres de l'Agence sont convenus de financer la poursuite des opérations jusqu'en 2010.
 

Pour tout complément d'information, veuillez contacter :

Franco Bonacina
Bureau Relations avec les médias
ESA - Département Communication
Tél. : +33 (0)1 53 69 71 55
Fax : +33 (0)1 53 69 76 90

Questions : media@esa.int
Visite : http://www.esa.int
 
Inauguration de l'exposition « ENVISAT, la sentinelle de l'environnement »
Palais de la Découverte, Avenue Franklin Roosevelt  - Paris 8e

Lundi 2 avril 2007 - 18h30


Nom : ________________________________________________

Prénom :______________________________________________


Média :  ______________________________________________

Adresse : _____________________________________________

_____________________________________________________

Tél. : ________________________________________________

Fax : ________________________________________________


Portable : ____________________________________________

Courriel : ____________________________________________




(  ) Participera à l'inauguration

(  ) Ne participera pas à l'inauguration

Veuillez renvoyer ce formulaire à:
ESA,Service des Relations avec les Médias
Tel:+33.1.5369.7155
Fax:+33.1.5369.7690

 
Logo de l'ESA - http://teyeme.over-blog.com/
 
Partager cet article
Repost0
17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 00:00
Les astronautes européens « sur scène » à l'occasion du 50ème anniversaire des Traités de Rome

Le 26 mars 2007, à l'occasion de la célébration du 50ème anniversaire des Traités de Rome, une manifestation se tiendra à l'Université La Sapienza de Rome, en présence d'astronautes de l'Agence spatiale européenne et avec la participation de Fabio Mussi, ministre italien de la Recherche.

Cet événement baptisé « Nuit spatiale : Rencontre avec les astronautes européens » est organisé conjointement par la Représentation de la Commission européenne en Italie, l'Ambassade de France en Italie, l'Agence spatiale européenne, l'Université Sapienza de Rome et l'Agence spatiale italienne.

Les membres du Corps des astronautes européens entraîneront le public (étudiants, représentants des ambassades européennes à Rome, industrie européenne, institutions italiennes et européennes, représentants des médias) dans une aventure exceptionnelle sur l'exploration spatiale et aborderont de nombreux thèmes comme le rôle de la Station spatiale internationale, la vie dans l'espace et le travail en apesanteur.

Les astronautes partageront l'expérience qu'ils ont vécue lors de leurs missions à bord de la station spatiale en s'appuyant sur des vidéos et livreront des anecdotes personnelles. Une 
présentation sera donnée sur la conduite d'activités scientifiques dans l'espace, en coopération avec des universités, des instituts de recherche scientifique et des établissements scolaires.

Cet événement sera l'occasion de montrer à quel point la coopération internationale dans le domaine spatial a contribué ces cinquante dernières années à l'instauration d'un processus durable de paix et de prospérité en Europe et à faire des activités spatiales un exemple de réussite pour l'intégration européenne.

La soirée commencera à 18h00 et sera ouverte par Umberto Guidoni, premier astronaute européen à avoir séjourné à bord de la Station spatiale internationale, maintenant membre du parlement européen. L'animation sera assurée par la célèbre journaliste scientifique de RAI TV, Silvia Rosa Brusin.

Claudie Haigneré, ancienne astronaute de l'ESA, qui a séjourné à bord de Mir et de l'ISS, première femme à avoir reçu en 1999 le titre de Commandant du vaisseau Soyouz pour le retour, clôturera la soirée en revenant sur les extraordinaires succès de l'aventure spatiale au cours des cinquante dernières années, depuis le premier vol de Spoutnik.

Une exposition intitulée « L'Europe spatiale et aérospatiale », vitrine de l'excellence de l'Europe dans le domaine de la recherche et de la technologie, sera en outre visible du 27 mars au 7 avril à Rome, au Centre européen d'information et de documentation (CIDE), Via IV Novembre 149.

Les représentants des médias désireux de participer à cette manifestation sont invités à remplir le formulaire ci-joint.

Pour tout complément d'information, veuillez contacter :
Mme Franca Morgia
ESA/ESRIN Bureau de la communication
Tél. : + 39 06 94180951
Fax : + 39 06 94180352


Les astronautes européens « sur scène » à Rome


PROGRAMME

18h00-18h20 : ALLOCUTIONS D'OUVERTURE DES REPRÉSENTANTS INSTITUTIONNELS

Umberto Guidoni, membre du Parlement européen
Renato  Guarini, Doyen de l'Université La Sapienza
Piervirgilio Dastoli, Directeur de la Représentation de la Commission européenne à Rome
Daniel Sacotte, Directeur ESA des programmes Vols habités, Exploration et Microgravité
Vincenzo Roppo, Commissaire de l'Agence spatiale italienne
Yves Aubin de la Messuzière, Ambassadeur de France en Italie
 
18h20-19h20 : LES ASTRONAUTES EUROPEENS SUR SCENE
 
18h20-18h30 : Michel Tognini
L'Agence spatiale européenne ; missions récentes d'astronautes ; la Station spatiale internationale : un pas en avant pour l'exploration spatiale

18h30-18h40 : Gerhard Thiele
Le Corps des astronautes européens et sa charte : l'esprit européen dans l'espace

18h40-18h55 : Roberto Vittori
Mes missions à bord de la Station spatiale internationale

18h55-19h10 : Christer Fuglesang
Mon travail dans l'espace

19h10-19h20 : André Kuipers
Les activités pédagogiques de ma mission
 
19h20-19h30 : Claudie Haigneré, Conseillère auprès du Directeur général de l'ESA
Les cinquante ans des Traités de Rome et les cinquante ans de Spoutnik
 
"NUIT SPATIALE : RENCONTRE AVEC LES ASTRONAUTES EUROPÉENS"

Université La Sapienza  - Aula Magna (grand amphithéâtre) - Piazzale Aldo Moro, 5 (Rome)


Lundi 26 Mars 2007 - Ouverture à 18h00


Prénom : ______________________________________________

Nom de famille : _______________________________________

Média : _______________________________________________

Adresse : _____________________________________________

Tél : _________________________________________________

Fax : _________________________________________________

Mobile : ______________________________________________

Courriel : _____________________________________________


[  ]  Je participerai

[  ]  Je ne participerai pas


Merci de renvoyer ce formulaire complété à :

Franca Morgia
ESA/ESRIN Bureau de la Communication
Tél : + 39 06 94180951
Fax : + 39 06 94180352

Logo de l'ESA - http://teyeme.over-blog.com/
 
Partager cet article
Repost0