Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2006 1 13 /03 /mars /2006 20:53
Ariane 5 - http://teyeme.over-blog.com/

La fusée Ariane 5 a placé samedi soir deux satellites européens de télécommunication sur orbite et signe ainsi son premier succès de l’année.

Ariane 5 a décollé à 22h33 GMT pour son premier tir de l’année, dans sa configuration ECA dite ‘10 tonnes’, version lourde du lanceur européen.

Trois précédentes programmations pour ce lancement avaient été annulées depuis fin février pour des raisons techniques. La fusée, dont c’était le 26ème tir, a emporté le satellite de communications militaires Spainsat, pour l’opérateur espagnol Hisdesat, et le satellite de diffusion de radio et télévision Hot Bird 7A, pour l’opérateur européen Eutelsat. Spainsat doit «tripler la capacité des services de communications gouvernementales sécurisées » de l’Espagne, selon l’opérateur Ce programme de communications militaires, entamé en février 2005, doit se poursuivre jusqu’en 2020.

Spainsat couvrira les deux tiers de la superficie terrestre, de Denver à Singapour, et servira au ministère de la Défense et aux ambassades d’Espagne, ainsi qu’aux gouvernements des pays «alliés et amis», selon Hisdesat. Hot Bird 7A doit quant à lui compléter, renouveler et assurer la redondance d’un groupe de satellites positionné à 13° de longitude est, au-dessus du Gabon.

Eutelsat diffuse depuis cette position orbitale phare plus de 850 chaînes de télévision et 550 stations de radio vers 113 millions de foyers d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Hot Bird 7A est le 21ème satellite lancé par Arianespace pour l’opérateur Eutelsat. D’une durée de vie de 15 ans, Hot Bird 7A a rejoint cinq satellites en orbite géostationnaire. A la fin du mois, il remplacera un satellite en fin de vie.

En 2005, l’opérateur de transport spatial européen a effectué cinq vols d’Ariane 5 et trois de Soyouz, pour 11 satellites.

www.arianespace.com

Logo de l'E.S.A. - http://teyme.over-blog.com/

 

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2006 2 24 /01 /janvier /2006 00:07
Plus de 9.000 débris flottent actuellement en orbite autour de la Terre. Cela constitue un réel danger pour les activités spatiales, selon la NASA. Malheureusement, il n’existe pour l’instant aucun moyen pratique de s’en débarrasser. Les débris spatiaux mesurant 100 millimètres ou plus représentent un poids total de 5.000 tonnes, selon un rapport publié dans la revue ‘Science’. La zone qui contient le plus de débris est située entre 885 et 1.005 km d’altitude. La station spatiale internationale orbite à 400 km au-dessus de la Terre et les navettes américaines volent entre 400 et 600 km d’altitude. Cependant, l’accumulation de débris peut présenter un danger pour les activités spatiales. Bon nombre proviennent de l’explosion de satellites, ainsi que de vieux étages supérieurs de fusées abandonnées en orbite.
(Source : www.sciencemag.org)

Logo FPU - http://teyeme.over-blog.com/
 
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2005 4 22 /12 /décembre /2005 22:12
Le deuxième satellite Météosat de Seconde Génération a été lancé aujourd'hui, mercredi 21 décembre, par Ariane 5 (dans sa version standard) à partir de la base de lancement européenne de Kourou, Guyane Française.
 
Il s’agit du deuxième lancement de satellite de la série Météosat de Seconde Génération fourni à l’EUMETSAT par l’ESA et effectué par Arianespace. Le second passager embarqué sur Ariane 5 est le satellite polyvalent Insat4A (télécommunications, radiodiffusion et météorologie) appartenant à l’Organisation Indienne de Recherche Spatiale (ISRO).

Depuis l’introduction des données satellites dans la prévision du temps en 1977, les besoins des utilisateurs de ces données et images météorologiques ont évolué. L’EUMETSAT, en coopération avec l’ESA, a donc mis au point une seconde génération de systèmes satellitaires améliorant sensiblement les services offerts par la flotte Météosat existante.

Quatre satellites assureront une couverture météorologique permanente jusqu’en 2018. Depuis le lancement du premier satellite MSG en 2002, les images météorologiques sont générées toutes les 15 minutes (au lieu de 30 avec les satellites Météosat de première génération) sur 12 canaux spectraux (au lieu de 3) et fournissent des données importantes pour toute une gamme d’applications dans le domaine de la météorologie ainsi que de la surveillance du climat et de l’environnement. L’ESA continuera de s’occuper des quatre satellites pour EUMETSAT.

Logo ESA - http://teyeme.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2005 5 25 /11 /novembre /2005 02:56
Après le succès du Vol 167 d'Ariane 5, la campagne de préparation du prochain satellite météorologique européen se déroule nominalement pour un lancement 21 décembre.
 
Après 117 jours de stockage en Guyane française, les opérations de déstockage et de préparation du satellite MSG-2 (Meteosat de Seconde Génération) ont commencé le 31 octobre. Les activités de la campagne de lancement ont officiellement repris le 10 novembre.

Le satellite MSG-2 a été expédié au Centre Spatial Guyanais, Port Spatial de l’Europe, le 21 juin. A la suite d’une série de tests approfondis confirmant le bon fonctionnement de la plate-forme et des instruments après leur transport depuis l’Europe, le satellite a été mis en stockage.

Les satellites sont devenus un élément-clé pour les prévisions météorologiques et la vie moderne. Depuis près de trois décennies, leur construction en Europe a été confiée à l'ESA. Le satellite MSG-2 n’est que le dernier-né d'une longue lignée de satellites Meteosat réalisés sous l’égide de l'ESA : le lancement du premier d'entre eux, Meteosat 1, remonte à 1977. Le succès des premiers satellites Meteosat a conduit à la création en 1986 de l'Organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques (Eumetsat).

L'ESA et Eumetsat ont collaboré sur le développement des satellites les plus récents de la série, conçus pour offrir en continu des images météorologiques aux organismes européens de prévisions météorologiques sur une base opérationnelle. Cette coopération entre les deux organisations internationales est toujours d'actualité, alors que les premiers satellites sont aujourd'hui progressivement remplacés par la deuxième génération de satellites Meteosat.
 
Plus gros et plus puissants que leurs prédécesseurs, les satellites Meteosat de Seconde Génération permettent l'obtention d'images dans un plus grand nombre de longueurs d'ondes et à une plus grande fréquence que la génération précédente. Ils sont ainsi particulièrement adaptés aux prévisions à court-terme de phénomènes météorologiques violents ou à développement rapide, tels que la neige, les orages et le brouillard.

Le premier de ces satellites (lancé sous le nom MSG-1, mais ultérieurement rebaptisé Meteosat 8) a été lancé en août 2002 et déclaré opérationnel en janvier 2004. Avec le lancement de MSG-2,deux satellites MSG seront disponibles en orbite géostationnaire. Le satellite opérationnel sera positionné à 0 degré de longitude, c'est-à-dire au-dessus de l'Afrique occidentale et équatoriale, tandis que le second sera en attente à 10 degrés de distance, de façon à assurer la continuité du service à l'avenir.

Les météorologues européens ainsi que les climatologistes et les chercheurs environnementalistes profitent déjà des images et produits avancés fournis par Meteosat 8. Les données collectées par ses 12 canaux spectraux permettent d'obtenir un volume d'informations jusqu'à 20 fois supérieur à celui de ses prédécesseurs.

Eumetsat exploite actuellement Meteosat 6, 7 et 8 au-dessus de l'Europe et de l'Afrique, et Meteosat 5 au-dessus de l'Océan indien. Les données, produits et services fournis par ces satellites développés par l'ESA pour Eumetsat constituent une importante contribution pour les prévisions météorologiques et la surveillance du changement climatique.

Logo ESA - http://teyeme.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2005 6 05 /11 /novembre /2005 00:00
Mars, image hubble NASA ESA http://teyeme.over-blog.com/

Il est rare que je parle "astronomie" mais dans ce cas-ci l'occasion n'est pas à rater.
En effet la nuit du 7 au 8 novembre Mars ne sera qu'à 69 millions de kilomètres de la Terre. Visible dès le crépuscule, elle sera au Sud à minuit. Son éclat rouge dans le ciel la rendant impossible à rater même à l'œil nu.

* Cliquez sur l'image pour l'agrandir (Image hubble[NASA-ESA)
 * Cliquez ICI pour voir une animation sur le site de l'
ESA

Logo F.P.U. http://teyeme.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2005 7 16 /10 /octobre /2005 00:00
Le premier guide touristique de l’espace sortira en novembre aux Etats-Unis. Il sera publié par Space Adventures, première et unique société à envoyer des particuliers dans l’espace. Illustré, riche en recommandations pour organiser son séjour, le guide liste «les meilleures destinations», «les meilleurs véhicules», détaille l’entraînement nécessaire, donne des conseils de survie et finalement raconte ce que sera le voyage. Space Adventures a envoyé trois touristes dans l’espace, dont le dernier, Greg Olsen, est rentré de son voyage ce mardi.

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2005 5 14 /10 /octobre /2005 00:00
Le vaisseau chinois Shenzhou VI, avec à son bord deux taïkonautes, a «légèrement» dévié de son orbite prédéterminée et se trouve un peu plus près de la Terre que prévu, a annoncé l’agence officielle Chine nouvelle. «Il se rapproche un peu plus de la Terre à cause de la gravité», dit l’agence et devrait subir une correction de trajectoire, une «opération technique normale». Par ailleurs, on a appris hier qu’une équipe de scientifiques de la KUL (université flamande catholique de Louvain [Belgique]) effectue une expérience sur l’équipage. Le but est d’étudier l’effet de l’apesanteur ou de la microgravité sur le coeur et les poumons des astronautes.

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2005 4 13 /10 /octobre /2005 00:00
Fusée "Longue Marche"

Une fusée "Longue Marche" transportant deux taïkonautes chinois a décollé mercredi pour le deuxième vol spatial habité de l’histoire du pays. La mission de la navette Shenzhou VI doit durer jusqu’à cinq jours.

Rompant avec la tradition de secret cultivé par l’agence spatiale chinoise, China Central Television a retransmis en direct la totalité du lancement. La mission Shenzhou VI est un projet clé pour le prestige des dirigeants communistes de la Chine, qui ont justifié le coût d’un vol habité par le développement économique dont ils affirment que le pays bénéficiera en retour. Le premier taïkonaute, Yang Liwei, avait passé plus 21 heures en orbite en octobre 2003.

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2005 3 28 /09 /septembre /2005 00:00
Le lancement du satellite SSETI Express depuis le cosmodrome de Plesetsk, précédemment prévu pour le vendredi 30 septembre, a été reporté à une date qui sera précisée ultérieurement. Ce report est dû à des difficultés sur un des satellites qui doivent être mis en orbite avec SSETI Express sur un lanceur russe Kosmos 3M.

http://www.esa.int/esaCP/SEMO3F8X9DE_Belgium_fr_0.html

Logo ESA

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2005 2 20 /09 /septembre /2005 00:00
Exploiter l'impesanteur ou la microgravité - ce phénomène qui mettait en boule la boisson préférée du Capitaine Haddock (dans "On a marché sur la Lune" avec Tintin et Milou) - afin d'accroître l'attrait des sciences chez les jeunes et pour les intéresser aux carrières de chercheurs, d'ingénieurs, de techniciens de haut niveau, ainsi qu'aux métiers de l'espace.

Article complet:
http://www.esa.int/esaCP/SEMCZT7X9DE_Belgium_fr_0.html

Logo ESA

Partager cet article
Repost0